Puces Politiques

Gentilés dans le Nord

28 septembre, 2015 - Savez-vous ce qu'est un gentilé? Que diriez-vous si je vous demandais de me dire ce qu'est un Torontois? Vous pourriez probablement me dire que ce terme décrit quelqu'un qui vit à Toronto ou en est originaire, et c'est précisément le sens du mot gentilé (en anglais demonym). Ce mot sert à donner à quelqu'un, habituellement un habitant, le nom d'un endroit ou d'un emplacement, et ce nom comprend généralement l'ajout d'un suffixe tel que « ois » (ex. Québécois) ou « ien » (ex. Ontarien). Le terme anglais (demonym) remonte à la Grèce antique et est dérivé du mot « demo » (δ?μο), qui servait à désigner un canton. Par conséquent, l'adjectif anglais, demonymic, décrit le processus d'attribution du nom à un citoyen athénien, en fonction du « demo » ou canton où il habite. Le mot « demo » sert encore aujourd'hui pour décrire une division administrative dans la Grèce moderne.

Écoles-carrefours communautaires : Besoin d'un « mouvement pour faire disparaître la cage »

16 septembre, 2015 - Transformer en carrefours communautaires les écoles qui se vident ou sont fermées temporairement s'impose maintenant pour les provinces et districts scolaires. Il y a trois semaines, l'Ontario devenait la plus récente province à adopter cette initiative politique et à relever le défi herculéen de la réalisation. Faire disparaître le cloisonnement de l'éducation prendra ce que l'analyste américain des politiques Frederick Hess a désigné à juste titre par « mouvement pour faire disparaître la cage ».

Notre expérience acquise dans le cadre de « Connaissez le Nord »

8 septembre, 2015 - À titre de stagiaires à Sault Ste. Marie, Mandy et moi avons passé l'été à travailler sur un projet de recherche à l'Institut des politiques du Nord : « Connaissez le Nord ». Travaillant depuis le Shingwauk Residential Schools Centre, une grande partie de nos journées a été consacrée à communiquer avec les agents de développement économique de collectivités des Premières Nations et d'autres, avec l'espoir d'obtenir des entrevues informelles. Nous avons eu le plaisir de parler cet été avec 72 acteurs du développement économique. Ces conversations avaient pour objet de parvenir à mieux comprendre comment les Premières Nations et les municipalités se comparent sur les plans économique et social; nous avons aussi abordé les thèmes régionaux, en fonction desquels l'Institut des politiques du Nord pourrait adapter sa recherche, puis ouvert la porte au début d'un partenariat durable avec les collectivités du Nord. 

Les stages d'été 2015 de l'Institut des politiques du Nord tirent à leur fin

31 août, 2015 - Cet été, l'Institut des politiques du Nord a eu le plaisir de travailler avec un groupe inspirant de jeunes adultes du Nord ontarien, dans le cadre de son programme de stages annuel. Ces huit stagiaires, tous ayant des acquis éducatifs et professionnels différents, ont offert à l'Institut des politiques du Nord de nouveaux points de vue sur la recherche existante ainsi que des idées innovatrices sur les façons de faire croître le Nord ontarien. En échange, l'Institut des politiques du Nord a fourni à ces stagiaires un espace permettant d'améliorer leurs compétences en recherche et en analyse des politiques, puis d'avoir une compréhension meilleure des défis et beautés uniques du Nord ontarien. Ci-dessous, les stagiaires d'été 2015 de l'Institut des politiques du Nord révèlent ce que cette opportunité a signifié pour eux.

Éclaircissements sur le sens du mot « Innovation » et Programme de stages pour les jeunes dans le se

28 août, 2015 - Dans le Nord ontarien, l'environnement est l'un des plus gros moteurs économiques et, à première vue, trouver une façon de gagner sa vie sur sa terre pourrait paraître une approche fertile pour ceux qui manquent d'idées. Dans un contexte mondial hypernumérisé, les industries classiques du Nord ontarien pourraient ne pas être perçues comme des secteurs capables de trouver de nouvelles façons d'engendrer un bénéfice tout en misant sur le capital humain (Hall et Donald, 11), dont une désignation mieux connue est les avoirs non financiers, tels l'éducation, les idées et le savoir, qui procurent aux personnes un avantage social (Crossman).  

FedNor – Qui mène le jeu importe

18 août, 2015 - Quelle est la première chose que fassent normalement les gens lorsque la personne derrière le comptoir ne peut offrir ou n’accorde pas à la clientèle le niveau de service qui est souhaité? Les clients demandent à parler au directeur. Ils veulent savoir si la personne à laquelle ils s’adressent a le pouvoir non seulement de trouver une solution, mais de la mettre en œuvre.

Improbabilité d'expansion de la LHN dans le Nord

Réfutation de l'idée de marché Sudbury-Thunder Bay

11 août, 2015 - La discussion sur l'expansion de la Ligue nationale de hockey (LNH) s'anime. À la fin juin 2015, la Ligue a annoncé qu'elle amorçait le processus des soumissions liées à l'expansion, et nombreux sont ceux qui s'imaginent que la LNH pourrait aboutir à trente-deux équipes d'ici le début de la saison de  2017-2018. La date limite pour la présentation des soumissions expire le 20 juillet; seulement Québec et Las Vegas ont soumis leur candidature et payé les frais de 10 millions de dollars américains, dont 20 p. 100 ne sont pas remboursables. Un texte de blogue paru à FiveThirtyEight, un site Web de statistiques et de regroupements, affilié à ESPN, a retenu Sudbury-Thunder Bay comme marché potentiel de la LNH. Oui, vous avez bien lu. Est-ce que Sudbury et Thunder Bay, à une distance de plus de 1 000 km l'une de l'autre sur la Transcanadienne, pourraient être un marché idéal pour une franchise de la Ligue nationale de hockey?

Évitement fiscal et fraude fiscale d'entreprises ainsi que la RGAÉ : Oh là là!

5 août, 2015 - Récemment l'attention a beaucoup porté sur l'évitement fiscal d'entreprises, et il a été demandé à celles-ci de « payer leur juste part ». Si vous vous trouvez dans ce camp, j'espère alors que vous suivez de près les débats de l'OCDE, portant sur l'érosion de la base d'imposition et transfert de bénéfices, les fuites d'information du Luxembourg et, oui, même les budgets fédéraux. Non? Eh bien, vous devriez le faire.

Rajeunir le vieux

Comment la réutilisation après adaptation change le Mill Square de Sault Ste. Marie

22 juillet, 2015 - En 2012, un groupe d'investisseurs privés achetait le site historique de St. Mary’s Paper à Sault Ste. Marie (Ontario), en bordure de la rive dans le district du canal. Débordant d'énergie nouvelle, Mill Square occupe maintenant cet espace autrefois industriel et fonctionne comme carrefour culturel, où se trouvent des artistes, des entrepreneurs, des entreprises ainsi que les administrations centrales du conservatoire de musique d'Algoma et du département des beaux-arts de l'Université d'Algoma. C'est là que se trouvera un marché bien connu et qui a du succès; de l'espace sera aussi utilisé pour des activités spéciales, et les réservations connexes débuteront le 1er juin 2015.

Élimination du problème de l'itinérance dans le Nord ontarien

Le Nord ontarien est-il le prochain Medicine Hat?

Medicine Hat et Priorité au logement

15 juillet, 2015 - La ville de Medicine Hat a récemment fait la manchette parce qu’elle est la première au Canada qui soit prête à éliminer l’itinérance d’ici la fin de 2015. Le maire Ted Clugston a le mérite de cette remarquable victoire dans la stratégie de la ville : Priorité au logement (PL). Priorité au logement est une approche pour s’attaquer au problème chronique et épisodique des itinérants[1]. La philosophie de base de PL est que le besoin individuel de logement doit être comblé avant de pouvoir aborder les autres problèmes d’un sans-abri. PL est guidé par six principes : le logement doit être trouvé le plus tôt possible; les personnes doivent pouvoir choisir leurs arrangements et services de logement; le logement n’est pas offert sous condition, sauf celle d’accepter des visites régulières[2]; les personnes doivent utiliser une partie de leur revenu pour le loyer; le logement devrait être intégré dans la collectivité afin de réduire les marques d’infamie; les personnes doivent bénéficier du soutien nécessaire pour augmenter leur autonomie et pour obtenir l’attestation de la réussite du programme PL[3].