Nos gens

Conseil d'administration

Charles Cirtwill

Charles Cirtwill
Président et Chef de la direction

Charles Cirtwill est président fondateur et chef de la direction de l'Institut des politiques du Nord.

Charles s'est joint à l'IPN en septembre 2013, après avoir passé douze ans à l'Atlantic Institute for Market Studies.

Ses ouvrages publiés portent sur la structure et l'organisation gouvernementales, les relations entreprises-gouvernements, les relations intergouvernementales, la mesure du rendement et la reddition de compte. Il a pris la parole au Canada et aux États-Unis, traitant alors du rôle des groupes de réflexion dans la société, de l'évaluation adéquate des activités gouvernementales, de l'utilisation des données sur le rendement scolaire, en vue d'améliorer les pratiques en classe et de faire participer tous les intervenants de l'éducation.

Il a joué des rôles de direction et de conseil d'administration dans de nombreuses organisations, notamment Civitas, l'IAPC, Scouts Canada, le Rural Ontario Institute, le Mowat Centre, plusieurs associations scolaires locales et des associations de propriétaires locales. Il a fréquenté l'Université Dalhousie, où il a obtenu un baccalauréat en sciences politiques, un baccalauréat en droit et une maîtrise en administration publique avec une spécialisation en évaluation quantitative et qualitative des politiques et des programmes publics.

Lisez le message de la présidence.

Contactez Charles

Cheryl Brownlee

Cheryl Brownlee
Secrétaire du conseil

Originaire de Dryden, Cheryl possède 25 ans d'expérience combinée en gouvernement, en communications et en engagement des parties prenantes dans le secteur des ressources. Passionnée par l'exploitation minière et les affaires publiques, Cheryl croit fermement à la valeur que le secteur apporte aux communautés et soutient que l'innovation sociale est la clé de la promotion de la marque minière canadienne.

Après avoir travaillé pendant 10 ans comme adjointe politique et conseillère en politiques dans plusieurs ministères à Queen's Park, Cheryl a entamé une carrière de 14 ans à l’Association minière de l'Ontario . À l'AMO, elle s'est occupée de tous les aspects des relations publiques et de l'analyse des politiques et a établi de solides relations de confiance avec les intervenants et les membres. Collaborant avec des dizaines de sociétés minières, elle a acquis une vaste expérience sur les questions qui comptent le plus pour le secteur et a finalement occupé le poste de secrétaire du conseil d'administration et exercé le rôle dedirecteur d’expolitation .

En 2019, elle a rejoint l'équipe canadienne de développement durable et de relations extérieures de Newmont en tant que conseillère stratégique. Elle siège actuellement au conseil consultatif d'Inspire Resources et est un membre actif du programme de mentorat Women In Mining. En 2022, elle a obtenu le certificat Global ESG Competent Boards (GCB.D) et, de 2020 à 2023, elle a été la représentante de l'industrie minière au Comité consultatif du programme des espèces en péril de l'Ontario.

Vivant actuellement à Barrie avec son mari et ses deux enfants, elle détient un baccalauréat en sciences politiques et un diplôme en administration des affaires de l'Université Wilfrid Laurier

Harley d'Entremont Ph. D.

Harley d'Entremont Ph. D.

Harley d’Entremont est actuellement vice-président, Enseignement et Recherche, à l'Université Nipissing, après avoir été vice-président, Études (Affaires francophones) à l'Université Laurentienne de 2003 à 2008. Il a antérieurement été président de l'Université Sainte-Anne, en Nouvelle-Écosse, durant 13 ans.

Monsieur d’Entremont a un B.A. en science politique de l'Université St. Mary, une maîtrise en administration publique de l'Université Dalhousie et un Ph. D. en science politique de l'Université Western.

Il a été membre de divers conseils d'administration : Regroupement des universités de la francophonie canadienne hors Québec (y compris un mandat à titre de président); Conseil des présidents des universités de la Nouvelle-Écosse (y compris un mandat à titre de président); Association des universités de l'Atlantique; Conseil économique des provinces de l'Atlantique (y compris quatre ans comme vice-président).

Gajith Jinadasa

Gajith Jinadasa

Gajith a grandi au Sri Lanka et s'est installé à Toronto, au Canada, en 2009. Il a suivi une formation en comptabilité, en ressources humaines et en réseau informatique et a obtenu un baccalauréat en commerce (avec mention) à l'université McMaster. Il est devenu président du conseil étudiant et s'est impliqué dans divers groupes d'étudiants pour la justice sociale (ONU, War Child, etc.) pendant son séjour à Mac, ce qui lui a permis de créer sa propre organisation de jeunesse à Toronto. Il a ensuite été directeur des affaires de la jeunesse pour le plus grand groupe communautaire cinghalais d'Amérique du Nord. Il a participé activement aux activités de la communauté de Toronto. Gajith a également travaillé bénévolement comme documentaliste pour les candidats à l'immigration et au statut de réfugié à Toronto.

Il a une grande passion pour le cricket, le sport le plus populaire en Asie du Sud et qui conquiert rapidement le marché mondial. Gajith a joué dans la Toronto District Cricket League et a été le coordinateur des joueurs pour le "Alliance Cricket Club". Il a travaillé dans le domaine des télécommunications, de la protection des animaux et des productions hollywoodiennes à Toronto. Son passage à l'ancien ministère des Affaires des personnes âgées lui a permis de comprendre le secteur public, ce qui l'a amené à poursuivre une carrière dans le développement économique. Une carrière où toute son expérience et sa passion se rencontrent.

En 2019, il s'est installé à Rainy River en tant que agent du développement économique pour la ville de Rainy River, les cantons de Lake of the Woods et de Dawson. Il a relevé le défi de diriger l'économie locale pendant la pandémie et met actuellement en place une restructuration économique post-pandémie pour Rainy River.

Gajith s'est marié en 2022 et a installé sa famille à Rainy River en 2023.

Michèle Lajeunesse

Michèle Lajeunesse

Je suis un nouveau leader dans le domaine de la santé, connu pour mes succès en matière de promotion de la santé et de communication dans le cadre des soins primaires. Ma capacité à exceller de manière indépendante et en tant que membre d'une équipe, associée à de solides compétences organisationnelles, a toujours permis d'obtenir des résultats positifs dans des environnements exigeants et multitâches. J'ai récemment assumé le rôle de chef des opérations au sein de Marathon Family Health Team, où je me concentre sur l'optimisation des opérations et la stimulation de la croissance. Je suis passionnée par l'amélioration des résultats en matière de santé communautaire, le développement d'organisations saines, et l'apprentissage continu. Je me consacre à l'amélioration continue, aux processus efficaces et à la communication efficace. Je suis enthousiaste à l'idée de faire progresser l'excellence des soins de santé et de contribuer à des communautés plus saines et plus heureuses.

Christine Leduc

Christine Leduc

Christine Leduc est titulaire d'une maîtrise en conservation forestière de la faculté de foresterie de l'Université de Toronto. Elle a occupé des postes stratégiques au sein du bureau du ministère des Richesses naturelles de l'Ontario et de l'Ontario Forest Industries Association. Elle a reçu le Prix du Prince de Galles pour la foresterie durable et le prix Fernow de l'Association des forestiers professionnels de l'Ontario. En septembre 2020, elle a été nommée au Top 10 Under 40 du magazine Canadian Forest Industries.

Florence MacLean

Florence MacLean
Présidente du conseil

Grâce à son expérience diversifiée et multidisciplinaire en tant que propriétaire d’entreprise, agente de liaison avec l’industrie dans un milieu universitaire, gestionnaire municipale principale et employée fédérale et provinciale, Florence MacLean a pu acquérir énormément de connaissances des domaines politique et public, dont la nécessité de pouvoir s’adapter aux changements constants des environnements du monde politique.

Mme MacLean a travaillé auprès de l’ancien ministère du Développement du Nord et des Mines à titre d’agente de développement du Nord, en partenariat avec les municipalités, les collectivités des Premières Nations, les commissions locales des services publics ainsi que les entreprises et organismes communautaires locaux. Après le MDNM, Mme MacLean a travaillé comme agente de développement économique pour la corporation municipale de Sioux Lookout et en 2013, elle a créé sa propre entreprise de consultation en développement économique, Blue Heron Consultants. Elle est Chef de l'administration du canton de Manitouwadge.

Dwayne Nashkawa

Dwayne Nashkawa
Vice-président du Nord-Est

Depuis janvier 2004, Dwayne Nashkawa est président-directeur général de la Première Nation de Nipissing, située sur les rives du lac Nipissing dans le Nord de l’Ontario. Il a passé sa carrière au service des Premières Nations, occupant des postes supérieurs dans les domaines du développement des ressources naturelles, de la recherche sur les traités, de la gouvernance et de l’administration. 

Nashkawa a dirigé diverses négociations tripartites, dont l’Entente sur les services policiers des Premières nations de l’Ontario et l’élaboration du Conseil de gestion des ressources Anishinabek/Ontario. Pendant son séjour à Nipissing, il a dirigé le développement de relations d’affaires privées pour diverses initiatives de développement communautaire, dont la constitution et la loi de gestion financière de la Première Nation de Nipissing (NFN Constitution and Financial Administration Law). Il a également fait partie de l’équipe de négociation de la revendication relative aux limites des terres de la Première Nation de Nipissing, qui a récemment été réglée.

Membre de la Première Nation des Chippewas de Saugeen située dans la péninsule Bruce, il est le fier père de trois enfants.

Michele Piercey Normore Ph. D.

Michele Piercey Normore Ph. D.

Mme Piercey-Normore apporte avec elle plus de 20 ans d'expérience en recherche et en enseignement dans les rangs professoraux et 12 ans d'expérience administrative progressive dans deux universités à campus multiples, y compris les rôles de doyenne associée et de directrice associée à l'Université du Manitoba, puis de doyenne de l'École des sciences et de l'environnement, campus Grenfell, Université Memorial.

En tant que vice-présidente chargée de l'enseignement et de la recherche à l’Université Algoma, Michele est membre de l'équipe de direction de l'université. Elle dirige les fonctions d'enseignement et de recherche de l'université, en soutenant l'excellence de l'enseignement et de l'apprentissage ainsi que l'excellence de la recherche des professeurs et des étudiants. Elle continue de travailler en étroite collaboration avec le doyen des études et supervise les directeurs responsables du bureau du registraire, de la bibliothèque et de l'apprentissage expérientiel et des affaires internationales.

Pierre Riopel

Pierre Riopel
Trésorier

Pierre Riopel, un membre actuel du Conseil des régents de l’Université de Sudbury, œuvre depuis plus de 25 ans dans le domaine de l’éducation. Durant toutes ces années, il s’est avéré une personne d’influence en raison de son esprit novateur, son leadership et son expertise. M. Riopel a travaillé à tous les paliers du système d’éducation (élémentaire/secondaire, collégial et universitaire) et, tout au long de sa carrière, il s’est engagé à répondre aux besoins des étudiants franco-ontariens. En 2016, le gouvernement français lui a conféré le titre de Chevalier de l’Ordre des Palmes académiques pour sa remarquable contribution.

Avant d’assumer les responsabilités de président du Collège Boréal de 2013 à 2016, il a été enseignant et directeur au niveau secondaire, puis surintendant et finalement, directeur de l’éducation du Conseil scolaire public du Grand Nord de l’Ontario. Il a également enseigné à l’École des sciences de l’éducation et dans le cadre du programme de formation à l’enseignement de l’Université Laurentienne.

Pierre Riopel est titulaire d’une maîtrise en éducation de l’Université de Toronto, d’un baccalauréat ès arts avec spécialisation en histoire et mineure en science politique ainsi que d’un baccalauréat en éducation de l’Université d’Ottawa. Il a aussi suivi une formation au Leadership Institute for Superintendents, Graduate School of Education de l’Université Harvard. De plus, il a terminé des études de doctorat en éducation à l’Université de Montréal.

Eric Rutherford

Eric Rutherford

Eric Rutherford a grandi à Kirkland Lake où il a fréquenté l'école primaire et secondaire. Après avoir fréquenté l'école normale, il a commencé sa carrière comme enseignant à l'école primaire dans la communauté de Beardmore. Il a poursuivi des études supplémentaire à l'Université Lakehead. Après avoir pris sa retraite en tant que directeur d'école primaire, Eric a continué à s'impliquer en tant que président et PDG de Beardmore Forest Products.

Eric a également été maire de Beardmore pendant 25 ans, puis conseiller de la municipalité régionale de Greenstone pendant 10 ans. Il est également ancien président de l'Ontario Good Roads Association, de la Thunder Bay District Municipal League et de la Northwestern Ontario Municipal Association. Plus récemment, il a passé six ans en tant que gouverneur du conseil des gouverneurs du Confederation College. Eric est également directeur du conseil d'administration du Nipigon District Memorial Hospital, ainsi que du comité des services aux victimes de Greenstone.

 

 

Douglas Semple

Douglas Semple
Vice-président du Nord-Ouest

Douglas est membre de la Première nation de Kasabonika Lake, dans le nord de l'Ontario, mais il vit actuellement à Thunder Bay, en Ontario.

Douglas Semple a fait partie du groupe de direction fondateur du Sioux Lookout Meno Ya Win Health Centre en tant que vice-président des services généraux et des communications. Ces dernières années, il a été conseiller des Premières nations auprès du conseil d'administration et du chef de la direction du CSSML.

Dans d'autres domaines de sa carrière, Douglas est largement reconnu pour son approche collaborative qui lui a permis de conclure des accords historiques entre les Premières nations, le secteur privé et les gouvernements fédéral et provinciaux.  Dans ces environnements aux intérêts divers, il a toujours su préserver l'intégrité des intérêts des Premières nations tout en trouvant des moyens d'établir des relations de travail fructueuses.

Douglas est le lauréat du prix Emile Nakogee pour le leadership de la nation Nishnawbe-Aski et du prix d'excellence de l'OHA pour les petites collectivités rurales et nordiques en 2007.

Natasha Stoyakovich

Natasha Stoyakovich

Natasha est directrice du marketing et des communications chez FSET Inc, un fournisseur de technologies de l'information et de services gérés qui offre des solutions progressistes et avant-gardistes aux secteurs public et privé. Leader stratégique reconnue par les Northwestern Ontario Visionary Awards, elle croit que la meilleure chance de réussir est de renforcer ce que l'on fait naturellement le mieux et d'en faire plus, que ce soit en tant qu'individu ou en tant qu'organisation.

En tant que professionnelle polyvalente orientée vers les affaires, elle est inspirée par l'avenir et ce qui pourrait être. Ayant déménagé du sud de l'Ontario à Kenora en 2018, elle est devenue passionnée par la recherche de moyens de se connecter et de collaborer avec la communauté qu'elle appelle maintenant chez elle. Elle est actuellement l'un des directeurs exécutifs de la Kenora and District Chamber of Commerce, et avant le NTAB, elle a fait du bénévolat en tant que cadre pour le Young Professionals Network of Kenora, le Kenora Sustainability Advisory Committee et en tant que trésorière pour le Kenora Harbourtown BIZ.

Autonome et enthousiaste à l'égard du développement des entreprises, de l'amélioration de la communauté et de la formation continue, elle saisit toutes les occasions d'apprendre et de se perfectionner et travaille actuellement à l'obtention de son titre d'Ec.D. et de son accréditation professionnelle en gestion de projet (SGP). Sur le plan personnel, elle aime passer du temps en plein air avec son mari et son jeune fils.

Mariette Sutherland

Mariette Sutherland

Titulaire d’une maîtrise en santé publique, Mariette Sutherland est une Ojibwée membre de la Première Nation de Whitefish River du Nord de l’Ontario. Au cours des seize dernières années, elle a mené à bien 125 projets. Son intérêt principal est la recherche et l’engagement communautaires réalisés dans le respect sur les questions liées aux Premières Nations et à la santé des peuples autochtones. Cette approche transparaît dans la conception des modèles de service, l’élaboration de propositions efficaces, la planification, l’évaluation et les recommandations. Mariette est reconnue pour sa pensée systémique, sa perspective globale et sa capacité de facilitation dynamique. Elle a collaboré avec succès avec de nombreux organismes de santé des Premières Nations et agences et ministères gouvernementaux en tant que conseillère indépendante.

Membre engagée de la communauté, Mariette Sutherland a siégé à plusieurs conseils et comités régionaux et provinciaux de divers domaines, notamment en soins de santé communautaire, développement économique et commercial du Nord, revitalisation culturelle, affaires publiques des hôpitaux, gouvernance des universités et communications.

Alors qu’elle occupait le poste de directrice générale du Noojmowin Teg Health Centre, un Centre d’accès aux services de santé pour les Autochtones situé sur l’île Manitoulin, elle a dirigé cette organisation durant une période décisive de croissance et de développement. L’élaboration d’un code d’éthique pour la recherche en santé autochtone axé sur la communauté est, entre autres, une des réalisations importantes qui a marqué son mandat. Pour ce qui est de sa formation scolaire, Mariette a obtenu un baccalauréat en génie chimique en 1990 et elle détient une maîtrise en santé publique de l’Université de Waterloo.

Brian Vaillancourt

Brian Vaillancourt

Brian Vaillancourt est le vice-président du développement des affaires du Collège Boréal. Brian supervise la Fondation du Collège, les anciens, le développement international et le recrutement, la formation contractuelle, la formation continue et les campus du Nord. En tant que bâtisseur de l'éducation, il a été président des chefs de la technologie de la province et membre du comité directeur du College Student Achievement Project, du Conseil national des doyens de la technologie, du Conseil des doyens des métiers et de l'apprentissage du Canada, des chefs de la technologie et des chefs de l'apprentissage de la province. Il est actuellement membre du conseil d'administration du Conseil des ressources humaines de l'industrie minière (RHiM).

 

Wayne Zimmer

Wayne Zimmer

Wayne Zimmer a grandi sur les rives du lac des Bois et a vécu toute sa vie dans le Nord-Ouest de l'Ontario. Wayne a été entrepreneur, instructeur de métiers, formateur en tourisme et en hôtellerie, instructeur en informatique, consultant et a passé 10 ans au Confederation College en tant que superviseur de la formation contractuelle pour aider les campus régionaux en matière de formation. Au cours des 18 dernières années, Wayne a participé activement à l'expansion du Seven Generations Education Institute, qui est passé d'un seul campus à Fort Frances avec 30 employés à l'établissement autochtone accrédité le plus important de l'Ontario avec 4 campus, près de 300 employés et les programmes d'éducation et de formation les plus diversifiés du Nord-Ouest de l'Ontario. Wayne est membre de l'équipe de direction du Seven Generations Education Institute. Il a été responsable de l'éducation et de la formation postsecondaires et est actuellement responsable des relations gouvernementales et du développement.

Pour en savoir plus sur le conseil d'administration, cliquez ici.

Président

Charles Cirtwill

Charles Cirtwill
Président et Chef de la direction

Charles Cirtwill est président fondateur et chef de la direction de l'Institut des politiques du Nord.

Charles s'est joint à l'IPN en septembre 2013, après avoir passé douze ans à l'Atlantic Institute for Market Studies.

Ses ouvrages publiés portent sur la structure et l'organisation gouvernementales, les relations entreprises-gouvernements, les relations intergouvernementales, la mesure du rendement et la reddition de compte. Il a pris la parole au Canada et aux États-Unis, traitant alors du rôle des groupes de réflexion dans la société, de l'évaluation adéquate des activités gouvernementales, de l'utilisation des données sur le rendement scolaire, en vue d'améliorer les pratiques en classe et de faire participer tous les intervenants de l'éducation.

Il a joué des rôles de direction et de conseil d'administration dans de nombreuses organisations, notamment Civitas, l'IAPC, Scouts Canada, le Rural Ontario Institute, le Mowat Centre, plusieurs associations scolaires locales et des associations de propriétaires locales. Il a fréquenté l'Université Dalhousie, où il a obtenu un baccalauréat en sciences politiques, un baccalauréat en droit et une maîtrise en administration publique avec une spécialisation en évaluation quantitative et qualitative des politiques et des programmes publics.

Lisez le message de la présidence.

Contactez Charles

Samantha Angell

Samantha Angell
Assistante exécutive

Même si elle n'est pas une employée de l'Institut des politiques du Nord (IPN), Samantha joue un rôle crucial dans la réussite continue de celui-ci, à titre d'adjointe exécutive de Charles Cirtwill, président de l'IPN.

Samantha possède de nombreuses années d'expérience de travail dans divers organismes gouvernementaux et sociétés privées du Nord-Ouest ontarien ainsi que de la région d'Ottawa. Avant d'occuper son poste actuel, elle a joué un rôle central dans l'établissement des bases de la croissance et du développement de l'Institut des poitiques du Nord.

La vaste expérience de Samantha en gestion de projet a permis de réussir la mise en œuvre de stratégies de développement commercial, de programmes de participation de clients et d'intervenants ainsi que du réaménagement de procédures et de systèmes opérationnels. Samantha est diplômée du programme de gestion des ressources humaines du Confederation College.

 

 

Personnel

Nicholas Bardouille

Nicholas Bardouille
Analyste des politiques

Nicholas Bardouille est diplômé du programme de maîtrise en administration publique de l'Université Queen's en 2021, après avoir obtenu un baccalauréat en philosophie, éthique et affaires publiques (avec mention) de l'Université Carleton en 2020. Au cours de ses études universitaires, il a développé un intérêt pour l'analyse des cadres éthiques, les sujets liés à la moralité et la relation entre l'éthique et la politique publique. Les recherches qu'il a menées dans le cadre de sa maîtrise étaient principalement axées sur l'éthique du secteur public et sur l'analyse des conséquences et de l'impact des comportements contraires à l'éthique des fonctionnaires au Canada. Pendant son temps libre, Nicholas aime lire et écrire, regarder des films « si mauvais qu'ils sont bons » et discuter d'expériences de pensée philosophique. Bien qu'il soit nouveau dans le Nord de l'Ontario, il est impatient d'explorer, de s'engager et de se familiariser avec la région lorsqu'il travaillera comme analyste politique pour l’IPN.

Patrick Berube

Patrick Berube
Agent d'engagement communautaire

Originaire du sud de l'Ontario, Patrick est d'abord venu dans le Nord de l'Ontario pour étudier à l'Université Lakehead, où il a obtenu un baccalauréat en sciences politiques en 2022. Après avoir vécu dans le Nord de l'Ontario pendant quatre ans, Patrick a eu envie de passer plus de temps à Thunder Bay et de commencer une carrière chez l'IPN. Dans ses temps libres, il se passionne depuis toujours pour le golf, qu'il s'agisse de jouer ou de regarder.

Tammy Borgen Flood

Tammy Borgen Flood
Analyste principale

Tammy est titulaire d'un baccalauréat en Recreation and Leisure Studies de Brock University et a participé à des recherches sur la politique de participation au sport d'un point de vue régional. Elle poursuit actuellement une mineure en études autochtones. Originaire de l'île de Vancouver, Tammy s'est installée dans le nord-est de l'Ontario en 2010 et travaille dans le secteur municipal depuis près de dix ans. Tammy s'intéresse à la relation entre les municipalités et les communautés des Premières Nations au Canada. Dans ses temps libres, Tammy aime passer du temps avec son mari et ses deux fils sur le terrain du nord de l'Ontario, et elle aime aussi s'entraîner au gymnase. Tammy travaille à distance depuis le bureau de Kirkland Lake à North Bay.

Manson Collagène

Manson Collagène
Analyste de recherche

Manson Collagène est originaire d’Haïti, où il a étudié les Sciences économiques et finance à l’Insitut des Hautes Études Commerciales et Économiques (IHECE) dans lequel son travail de recherche fut concentré sur la surliquidité du système bancaire haïtien, puis obtenu un diplôme de Master of Business Administration Executive de l’Université Notre-Dame d’Haïti et d’Inter American University of Puerto Rico.

Il acquit de l’expérience professionnelle dans la sphère des finances publiques comme Contrôleur Financier Assistant et au moyen des différentes formations réalisés par le Fonds Monétaire International (FMI) à distance et au siège social, sis à Washington D.C. En 2020, Il a entamé un programme de maîtrise à l’École supérieure des affaires publiques et internationale (ÉSAPI) de l’Université d’Ottawa. Son travail de recherche s’est porté sur la problématique du faible taux de pression fiscal observé depuis quelques décennies en Haïti. 

Il rejoint actuellement l’Institut des Politiques du Nord (IPN) en apportant ses connaissances et ses compétences pour la réussite des objectifs visés de l’Institut. Manson s’intéresse aux questions relatives aux politiques économiques, à l’analyse des problèmes sociaux-économiques et au management de projet.

William Dunstan

William Dunstan
Chercheur principale

William Dunstan est étudiant au baccalauréat en affaires publiques et en gestion des politiques à l'Université Carleton. Il obtiendra son diplôme en juin 2022. Au cours de ses études de premier cycle, William a découvert le vaste monde des politiques publiques et a développé un intérêt particulier pour la politique économique et le développement régional. Sur le plan professionnel, il a occupé plusieurs postes liés aux politiques, tant dans la sphère des groupes de réflexion qu'au sein du gouvernement fédéral. Originaire d'Ottawa, William a développé un amour pour le nord-est (ou le centre) de l'Ontario et la qualité de vie élevée de la région pendant son stage d'Expérience Nord en 2021.

Abigail Ollila

Abigail Ollila
Agent de communication

Abigail est née à Kirkland Lake et a grandi à Timmins. Elle est titulaire d'une licence d'histoire de l'université de Waterloo et poursuit actuellement un master en gouvernance mondiale à l’école des affaires internationales Balsillie. Sa recherche de cycle supérieur porte sur la mise en œuvre des traités modernes au Canada dans une perspective globale des droits des autochtones. Dans son temps libre, elle aime lire, écrire et faire tout ce qui l'amène à explorer les magnifiques paysages du Nord. Ses lieux de randonnée préférés sont le Ghost Range et les Collines Kékéko, tous deux situés dans la région de l'Abitibi.

Bryanne Rocha

Bryanne Rocha
Analyste principale des politiques

Bryanne détient une maîtrise en sciences politiques de l'Université de Calgary, où elle a analysé la relation entre le développement durable, les clauses environnementales des accords commerciaux internationaux et le lobbying agricole. Son baccalauréat ès arts (avec spécialisation) en relations internationales portait sur la mesure et la conceptualisation du développement durable. Elle s'intéresse également à la relation entre les opérations minières et les communautés autochtones au Canada et à l'étranger.

Personnel de projet

Emily Davis

Emily Davis
Chargée de programme

 Étant originaire du Sud de l'Ontario et ayant des liens familiaux dans le Nord de la province, Emily a passé du temps dans les deux régions dans sa jeunesse. Elle a obtenu un baccalauréat en sciences sociales avec spécialisation en sciences politiques et en communications de l'Université d'Ottawa, avec un séminaire de spécialisation en politique canadienne. Dans ses temps libres, Emily aime passer du temps en plein air à faire de la randonnée, à cuisiner des repas élaborés et à passer du temps avec son petit chien, Bean. Bien qu'elle n'ait passé beaucoup de temps dans le Nord de l'Ontario que récemment, elle a été inspirée par les gens et le paysage qui le rendent si unique et elle a hâte d'avoir un impact sur le développement et la durabilité de la région.

Bogdan Koutsenko

Bogdan Koutsenko
Analyste des politiques – Transports

Bogdan Koutsenko a obtenu en 2022 une licence en histoire et en relations internationales de l'université de Colombie britannique. Au cours de ses études, il a achevé un mémoire de recherche de premier cycle sur l'évolution des institutions et des attitudes du marché libre dans l'espace post-soviétique. Sa matière secondaire   en économie l'a aidé à appliquer une approche multidisciplinaire plus robuste à l'analyse de ce processus historique complexe.

Parallèlement, il a participé en tant qu'assistant de projet et chercheur à une association professionnelle internationale nommée Vehicular Technology Society. Son introduction à l'écosystème de l'innovation dans le domaine des transports a soutenu son intérêt pour le rôle des politiques publiques dans l'orientation de l'innovation. Son rôle ultérieur de chercheur dans le cadre d'un projet adjacent avec le ministère américain des Transports lui a donné l'occasion d'approfondir cet intérêt en s'intéressant à la législation fédérale en matière de planification des transports.

Aujourd'hui, en tant qu'analyste politique au L’institut des politiques du Nord, Bogdan espère saisir le caractère unique des besoins du Nord de l'Ontario en matière de transport afin d'élaborer des recommandations politiques fondées sur des données probantes.

Conseil consultatif

Michael Atkins

Michael Atkins

Michael Atkins est président et propriétaire du Laurentian Media Group, une société médiatique diversifiée, qui comprend un groupe commercial numérique (IT World Canada Inc.); un groupe de publication de magazine pour les consommateurs (CCMC Sports Group); un journal hebdomadaire (Laurentian Publishing Ltd.); une société de publication commerciale (Northern Ontario Business Limited); une entreprise de logiciels pour des activités créatrices numériques (ConceptShare Inc.) ainsi qu'une entreprise de musique numérique (Adventus International Limited).

Atkins est ancien président du Northern Centre for Advanced Technology; ancien président du bureau des gouverneurs de l'Université Laurentienne; ancien président de la Presse d'Affaires canadiennes; ancien président de l'Association of Area Business Publications (US); ancien administrateur de la Chambre de commerce de l'Ontario ainsi que de l'Ontario Community Newspaper Association. Il s'est mérité en 2004 le Paul Harris Fellow Award du Club Rotary de Sudbury; il aussi obtenu un doctorat honorifique ès lettres, de l'Université Laurentienne, en juin 2005.

Il s'est joint au conseil d'administration de l'Institut des politiques du Nord à l'automne 2016. 

Johanne Baril

Johanne Baril

Johanne est une leader expérimentée, une penseuse avant-gardiste qui utilise une approche commerciale alternative et réfléchie pour faciliter la diversification des industries traditionnellement basées sur les ressources, en cultivant le vaste potentiel du Nord-Est de l'Ontario. Johanne reconnaît les droits inhérents des peuples autochtones et se sent privilégiée de travailler sur leurs terres.

Elle a commencé sa carrière dans les communications au sein des Forces armées canadiennes. Elle a été décorée deux fois pour son service honorable en Somalie (Opération Deliverance - faisant partie d'un déploiement de rétablissement de la paix de la coalition), et pour ses 12 années de service militaire. Elle et son conjoint Claude ont décidé de déménager dans sa ville natale de Val Rita pour élever trois merveilleux enfants.

Johanne est fière de remplir un troisième mandat en tant que maire de la municipalité de Val Rita-Harty, une merveilleuse petite ville-dortoir. Elle a lancé des projets d'infrastructure municipale, de développement économique, socioculturels et récréatifs qui ont été menés à bien. Ces succès ont été bâtis sur des relations avec l'équipe municipale, des collègues, des municipalités régionales, des organisations, des partenaires autochtones, des ministères et l'industrie.

Johanne est fière de servir l’Association des Municipalités du Nord-Est de l'Ontario (NEOMA) en tant que présidente, et le Réseau Communautaire du Nord-Est (RCNE) en tant que présidente. Elle possède une formidable expérience en gestion du changement, a dirigé de nombreuses initiatives de développement économique et a assumé des rôles consultatifs et de développement de partenariats clé. Elle dispose de solides compétences en matière d'organisation, d'exploitation, de marketing et de gestion humaine. Les gens l'apprécient pour sa résilience, son ouverture d'esprit et sa volonté de remettre en question le statu quo.

Martin Bayer

Martin Bayer

Martin Bayer est membre de la Première nation des Ojibways d'Aundeck Omni-Kaning, sur l'île Manitoulin, et a été élevé dans la Première nation M'Chigeeng. Il est associé chez Weaver, Simmons LLP à Sudbury, en Ontario, et dirige le groupe de droit autochtone de ce cabinet. Il pratique le droit autochtone en mettant l'accent sur le développement des ressources naturelles, les revendications territoriales et les questions d'autonomie gouvernementale.

Il possède une vaste expérience de tous les aspects juridiques de la négociation et de la rédaction d'ententes sur les répercussions et les avantages, d'ententes d'autonomie gouvernementale et d'ententes de règlement de revendications territoriales. Il a conseillé De Beers Canada et Detour Gold dans leurs négociations avec les communautés des Premières nations et des Métis des basses terres de la baie James qui ont mené à la première mine de diamant de l'Ontario et à la plus grande mine d'or du Canada. Il est également le négociateur en chef de la Nation Anishinabek, une organisation politique représentant 39 Premières nations de l'Ontario, dans leurs négociations avec le Canada pour parvenir à un accord d'autonomie gouvernementale.

Il a été vice-président du conseil du Cambrian College et a siégé à l'Hôpital régional de Sudbury, au Conseil de développement économique des Ojibways de Sucker Creek, au Conseil de développement économique de la Première nation de Serpent River, à la Wabuno Fish Farms and Processors et à la Robinson-Huron Forestry Company. Il a été conseiller spécial auprès du groupe de travail conjoint national de l'Assemblée des Premières Nations sur la réforme des revendications territoriales. Il est président de la Waubetek Business Development Corporation et membre du conseil de l'Université de Sudbury.

Il a reçu le Cambrian College's Alumni Award en 1999 et le Prix du premier ministre de l'Ontario en 2002 pour sa contribution à l'éducation en Ontario.  Martin détient un diplôme de trois ans en administration des affaires du Cambrian College, un baccalauréat en sciences politiques de l'Université Laurentienne, un doctorat en droit de l'Université de Toronto et un certificat en droit minier du programme de perfectionnement professionnel de la Osgoode Hall Law School. Il travaille actuellement à l'obtention d'une maîtrise en droit constitutionnel de la Osgoode Hall Law School de Toronto.

Pierre Bélanger

Pierre Bélanger

Pierre Bélanger est une personnalité bien connue du Nord ontarien et du Nord-Ouest québécois. Né à Timmins (Ontario) en 1947, il a une expérience variée des affaires publiques et du monde des affaires. Dans ce dernier domaine, cela correspond à un rôle clé dans la fabrication du VR Boler (de 1972 à 1982), puis à avoir été le propriétaire et dirigeant d'un gros commerce de vente au détail, Earlton RV (de 1976 à 2012). À un moment donné, de 1983 à 2002, cela comprenait aussi être propriétaire et exploitant de l'Earlton Zoo, une attraction touristique majeure du Nord.

Il a conservé de l'intérêt pour l'agriculture, avec Bisons du Nord, un ranch de 480 acres/200 bisons, créé en 1972. Le ranch vend des reproducteurs et des animaux de boucherie. Pierre a été pendant longtemps administrateur de l'Association canadienne du bison (ACB) et en était le président fondateur, en 1983. Dans ses activités initiales des années 1970 se trouvait le développement d'institutions culturelles franco-ontariennes considérables telles que le Théâtre du Nouvel-Ontario (TNO) et la Coopérative des artistes du Nouvel-Ontario (CANO).

Son engagement dans les affaires publiques a été constant, depuis le conseil scolaire jusqu'aux conseils de développement économique régional, provincial et national. Il a aussi assuré une présence active à titre de président de la fondation du Collège Boréal ainsi que de président du conseil du RDÉE national, un réseau francophone s’occupant de développement économique et de création d'emplois. Il a été président du conseil de la Société de développement du Nord de l'Ontario (SDNO), une société d'État provinciale; il a également été membre du conseil d'administration de la Corporation commerciale canadienne (CCC), société d'État fédérale.

M. Bélanger a été à deux reprises candidat du Parti libéral pour le Parlement canadien, soit en 1979 et lors d'une élection partielle en 1982. Parmi ses autres engagements se trouvent la Foire Gourmande, une foire Québec/Ontario réussie relative à des produits alimentaires régionaux, ainsi qu'Entre-Amis/Between Friends, un effort pour cultiver les relations entre le Québec et l'Ontario. Il est actuellement président du conseil de la Fondation communautaire du Témiskaming, organisme philanthropique communautaire mis sur pied en 1987. En 2000, il a été porte-parole d’une résistance communautaire répandue, s'opposant à l'expédition par rail des déchets municipaux de Toronto vers la mine Adam à ciel ouvert, à Témiskaming. M. Bélanger travaille également à contrat comme formateur et conférencier en gestion rentable d'entreprises de propriétaires-exploitants. Depuis 2006, il est commentateur d'affaires courantes pour l'Ontario, au réseau radiophonique français de Radio-Canada.

Ce qu'il y a de commun quant à sa participation aux affaires publiques, ce sont ses racines régionales et francophones, puis sa croyance ferme au développement communautaire durable par l'entremise d'entreprises et d'efforts locaux. En 2007, l'Université Laurentienne de Sudbury (Ontario) lui accordait un doctorat honorifique en droit, soulignant ainsi sa contribution communautaire. « Je me mesure à l'aide de ce que j'étais à 20 ans, lorsque je ne connaissais pas de demi-mesures. Je veux encore être enthousiasmé et choisir des options de principe et intelligentes. »

Chief Patsy Corbiere

Chief Patsy Corbiere

Katie Elliott

Katie Elliott

Gestionnaire des communications d'entreprise chez PUC Services Inc, Sault Ste.

« Boomerang » de retour à Sault Ste. Marie, Katie a plus de 11 années d’expérience en politique, en communications et en développement communautaire. Son intérêt pour établir des rapports entre les relations publiques et le développement communautaire, économique et social a contribué à la durabilité et à la résilience à long terme des collectivités rurales et du Nord. Elle a occupé des postes supérieurs à l’Institut des politiques du Nord, au NORDIK Institute, au Parlement du Canada et à Ressources naturelles Canada; elle a également terminé des études en science politique, à l’Université McGill, puis en relations publiques, à l’Université Ryerson. En 2016, Katie était récipiendaire du prix communautaire Marie-Honda pour le leadership.

Neil Fox

Neil Fox

Shane Fugere

Shane Fugere

Shane Fugere était à l’origine membre de la Première nation Pic Mobert, mais est maintenant un membre de la Première nation Pays Plat. Il réside à Marathon, en Ontario. Il a grandi à Pic Mobert dans les années 1980 et 1990, mais, depuis, a vécu et travaillé dans diverses régions du Canada et du nord-ouest de l’Ontario, dont Pic Mobert, Longlac, Pays Plat et Thunder Bay. 

Shane a eu de nombreux obstacles à surmonter, dès un jeune âge, pour travailler dans un métier, en raison d’un manque d’encouragement, de modèles, d’argent et d’expérience. Il a commencé à s’apprendre lui-même à souder en 1999 et a finalement décidé de s’inscrire à un programme de soudure au Collège Confédération en 2001. En 2012, Shane est devenu un soudeur professionnel chez Bombardier Transport, à Thunder Bay, avant d’être promu soudeur principal sur la ligne VLR (véhicule léger sur rail). Depuis, il a travaillé partout au Canada comme personne de métier et comme représentant en relations autochtones de LiUNA. De plus, il a participé à bon nombre d’activités communautaires, de projets de développement économique et de sessions de planification stratégique en vue d’encourager les changements générationnels.

En mars 2020, Shane s’est joint au White Lake Limited Partnership comme gestionnaire des projets et des opérations dans sa communauté natale, la première nation Pic Mobert. Shane fait appel à l’expérience acquise au cours des 20 dernières années, dans divers rôles, pour appuyer l’entreprise dans son développement d’affaires et sa planification stratégique.

Shane Fugere fait régulièrement des exposés à des communautés et à des organisations partout en Ontario pour faire part de son histoire et faire la promotion du changement générationnel.

George Graham

George Graham

George Graham a une longue carrière en tant que gestionnaire de forêts, consultant, employeur et propriétaire d'entreprise dans le nord de l'Ontario. L'industrie forestière et la mise en œuvre de pratiques et d'opérations forestières qui soutiennent cette industrie constituent une base économique importante pour les communautés de la région de la Great Clay Belt.

Forestier professionnel agréé, George vit et travaille à Hearst depuis quarante ans. Il a obtenu un diplôme de foresterie à l'université Lakehead en 1978 et a été reconnu par l'Ontario Professional Foresters Association (OPFA) pour ses contributions exemplaires à la pratique en 2015.

Propriétaire de Thunderhouse Forest Services Inc. depuis 1994, son équipe fournit des services techniques et de planification de la gestion forestière à l'industrie forestière.  Grâce à un client important, Hearst Forest Management Inc. George apprécie le défi que représente son rôle de forestier principal, travaillant pour un conseil d'administration qui comprend des Premières nations et des communautés. Il a rédigé et guidé plusieurs plans de gestion forestière et a de nombreuses années d'expérience de travail avec le gouvernement pour mettre en place des pratiques complexes et réglementées sur le terrain.

La passion et l'expérience de George garantissent une forêt future. Il a une grande expérience de la sylviculture, tant en ce qui concerne la planification et le calcul des coûts des futures forêts, et a travaillé pendant 40 ans dans le secteur de la plantation d'arbres.  Son entreprise a planté plus de 100 millions d'arbres.

Pendant dix ans, son équipe a réalisé des inventaires des ressources forestières (FRI) pour neuf forêts de l'Ontario. L'inventaire des ressources forestières est l'élément de base sur lequel la profession s'appuie pour planifier la durabilité des forêts.  Son équipe a procédé à des échantillonnages sur le terrain et a utilisé une technologie de photo-interprétation sophistiquée pour produire les données et les cartes requises par le ministère des ressources naturelles de l'Ontario.

Actuellement membre du Comité des forêts des terres publiques de l'OPFA, George siège également au conseil d'administration de la Société de développement économique régional Nord-Aski, une société d'aide au développement des collectivités.  Il a également fait partie d'équipes provinciales avec le MRN et l'industrie sur les normes sylvicoles (1994) et le manuel de planification de la gestion forestière (1993-94), il est membre du comité forestier de l'Association des fabricants de bois de l'Ontario (2002-2004), du comité consultatif régional du Nord-Est (2002-2004) et du comité local des citoyens de Hearst Forest (1988 à ce jour).

George prend du recul par rapport à sa carrière et espère passer plus de temps à son chalet, avec sa famille et à contribuer à l'Institut des politiques du Nord.

Cheryl Kennelly

Cheryl Kennelly

Une personne qui fait la différence, avec un large éventail d'expériences dans les secteurs public, privé et bénévole. Un leader passionné, engagé dans le développement des communautés et des capacités.

Winter Dawn Lipscombe

Winter Dawn Lipscombe

Winter Dawn est membre de la nation Wauzhushk Onigum. Elle est née et a grandi à Kenora, en Ontario. Elle est récemment diplômée de la Mount Allison University et titulaire d'un B.A. (Hons) en relations internationales et en économie. Winter Dawn a récemment été choisie pour siéger au Conseil de la jeunesse du Traité no 3 et tient le dossier économique. Elle est également une ancienne stagiaire en politique de l'Institut des politiques du Nord. Durant ses études de premier cycle, les recherches de Winter Dawn ont été axées sur les populations autochtones du monde entier et ont étudié leurs résultats en matière de santé et d’économie. Elle se passionne pour le développement communautaire et l'impact de la politique sur les populations autochtones. Winter Dawn est ravie de retourner dans le nord de l'Ontario et aime emmener son chien explorer le Nord.

Dr. George C. Macey

Dr. George C. Macey

George C Macey est DCD de la faculté de médecine dentaire de l’Université de Toronto depuis 1968, et il pratique à temps plein avec son épouse Krystyna, à Marathon (Ontario). Il a deux enfants adultes et trois chiens Shih tzu. Il est devenu membre honoraire de l’Université Lakehead en 2005 et a obtenu récemment la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II. Depuis 30 ans, George Macey est activiste communautaire et s’occupe de politique publique par l’entremise des chambres de commerce et de la politique partisane.

Dans son expérience professionnelle se trouvent les postes suivants : président des Chambres de commerce associées du Nord-Ouest de l’Ontario; président et président du conseil de la Voix commune du Nord-Ouest (The Common Voice Northwest); président de la Commission de développement de Marathon; membre du conseil d’administration du Centre de technologie du Nord-Ouest de l’Ontario (Northwestern Ontario Technology Centre).

John Okonmah

John Okonmah

John Okonmah - Directeur exécutif de la Société d'aide au développement des collectivités de Wakenagun.

John travaille à la SADC Wakenagun depuis 2018, il est titulaire d'un diplôme d'études supérieures en économie internationale et d'un MBA (IESE, Espagne). Résidant à Timmins, en Ontario, depuis 2010, il a également travaillé à la Corporation du développement économique de Timmins et au Conseil de Mushkegowuk.

La Société d'aide au développement des collectivités de Wakenagun, grâce au financement de FedNor et d'autres programmes, soutient dix communautés des Premières nations le long de la côte ouest de la baie James ; il offre du financement et des subventions aux entreprises, des conseils aux entreprises et des initiatives de développement économique communautaire créant des emplois, améliorant les niveaux de revenu et le niveau de vie des membres de la communauté.

Le portefeuille d'expérience de John comprend les éléments suivants :

  • Programme de leadership NACCA / Harvard Business School - 2022
  • Coordonnateur de projet - Conseil de Mushkegowuk / Table de l'entente sur le partage des revenus des ressources de l'Ontario - 2018
  • Directeur du développement économique, Mushkegowuk Council - 2014 - 2018
  • Mise en place de la Mushkegowuk Development Corporation, une société régionale de développement économique à but lucratif. - 2017
  • Ancien membre Mushkegowuk / Ministère des Affaires autochtones Table sur les relations découlant des traités - 2016
  • Société de développement économique de Timmins : Coordonnateur local de l'immigration de Timmins - 2010 - 2013
  • Ancien membre du conseil de planification sociale du district de Cochrane
  • Ancien membre du conseil d'administration du YMCA de Timmins
  • Partenaire Philips Consulting : Groupe de stratégie
    • Chef de projet : Projet de stratégie d'entreprise dans le secteur des télécommunications - 2002
    • Chef de projet : Fusion et acquisition de banques, projet d'intégration - 2005
Bill Spinney

Bill Spinney

Bill est né et a été élevé dans la péninsule du Niagara. Il a obtenu son baccalauréat en économie et en science politique à l’Université Wilfrid-Laurier en 1975 et, oui, il y était lorsque cette dernière s’appelait la Waterloo Lutheran University!

Bill et son épouse Dre Susan West D.M.V. ont déménagé à Parry Sound en 1986, lorsque l’employeur de Bill a répondu à leur demande de sortir du Grand Toronto. Depuis 1988, Bill fait partie du Community Business & Development Centre de Parry Sound, du bureau du Programme de développement des collectivités (DC) pour le secteur de Parry Sound Ouest et, plus récemment (1999), il devenait le directeur général. Miser sur une base d’employeurs de petites entreprises, être conseiller et voir aux prêts du développement ont été et continuent d’être une expérience enrichissante pour quiconque s’occupe du programme de DC... « cherchez toujours une façon de dire oui ».

Au niveau local, Bill a servi comme président de la Chambre de commerce du secteur de Parry Sound et a été membre des conseils d’administration du West Parry Sound Health Centre et de la Georgian Bay Biosphere. Au niveau provincial, il a été président du conseil de Développement des collectivités (Ontario) (2009-2010) et président de la Société ontarienne d'assurance-dépôts.

Dre Sue et Bill ont élevé trois enfants à leur domicile de Nobel et choient maintenant quatre petits-enfants, bientôt cinq; ils sont entièrement à la merci d’un chien et de deux chats, tous des animaux de compagnie qui ont eu la bonne fortune d'avoir été secourus.

Brian Tucker Ph. D.

Brian Tucker Ph. D.

Brian Tucker, Ph. D., est un écologiste qui se spécialise en écologie terrestre et en statistiques spatiales; il a de plus des acquis en restauration écologique. Il est résidant du Nord-Ouest ontarien et a de solides liens avec sa collectivité métisse, la façon traditionnelle de vivre, la pêche commerciale ainsi que les industries du trappage et de la coupe forestière. Il est actuellement gestionnaire de l'utilisation territoriale et du savoir métis traditionnels de la nation métisse de l'Ontario (NMO).

Brian est né et a été élevé dans le Nord-Ouest ontarien (Fort Frances), où son style de vie traditionnel a favorisé et entretenu un lien étroit avec les territoires et eaux du Nord. Ainsi, il a grandi en chassant, en pêchant, en faisant du trappage et en cultivant des plantes. Avant de terminer ses études secondaires et de passer au niveau postsecondaire, il a participé aux activités commerciales de la famille dans les domaines de la pêche, du trappage et de la coupe forestière. Il a également travaillé dans l'industrie touristique, surtout comme guide de pêche.

Brian a étudié à l'Université de l'Alberta à Edmonton (Ph. D. en écologie), où il a exploré de nouvelles méthodes d'analyse de données spatiales, les appliquant ensuite à l'écologie des plantes clonées. Pendant sa recherche à l'Université Laurentienne (pour la M. Sc. en biologie), Brian a examiné les gradients de composition communautaire de la végétation à petite échelle (topographique) et à grande échelle (impact de fusions historiques), à l'aide de modèles de Markov cachés. En outre, sa recherche à l'Université Laurentienne (pour son B. Sc. en sciences environnementales de la terre) comprenait l'examen des mêmes gradients, avec le modèle de Markov standard.

Avant ses études universitaires, Brian était au Confederation College de Thunder Bay (trois années en technologie du génie environnemental). Il a été boursier du CRSNGC (Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada) pendant ses études des premier, deuxième et troisième cycles.

Les études de Brian lui ont permis d'explorer le Nord ontarien et d'y vivre; au cours des ans, il s'est senti « chez lui » à Thunder Bay comme à Sudbury, y ayant des relations et des amis dans les établissements d'enseignement et dans la collectivité. Il en a tiré des connaissances sur la géographie, les gens, les problèmes et opportunités du Nord ontarien. Par ses études en Alberta, Brian a été exposé à des institutions d'enseignement de haut calibre. Cela a également servi à élargir sa compréhension de l'expérience canadienne, dans le sens de la diversité et de son uniformité, dans l'espace comme chez les personnes.

Éprouvant le besoin de retrouver ses racines familiales et sa collectivité du Nord-Ouest ontarien, Brian et sa famille ont déménagé à Fort Frances; là, il a terminé ses recherches doctorales de l'Université de l'Alberta. Pendant ce temps-là, il a consacré trois ans à enseigner une série de cours au campus de Confederation College de Fort Frances. Beaucoup de ces cours se trouvaient dans le cadre d'un enseignement à distance, et Brian a pu enseigner aux élèves et apprendre d'eux dans le Nord de la province.

Au cours des trois dernières années, Brian a travaillé au sein de la nation métisse de l'Ontario à la direction des terres, ressources et consultations (TRC). Il a été directeur de succursale de TRC, puis est maintenant directeur de l'utilisation territoriale et du savoir métis traditionnel de la nation métisse. Ce travail lui a permis de collaborer étroitement avec des collectivités métisses, des représentants industriels des secteurs des ressources naturelles et de l'énergie, ainsi que des représentants fédéraux et provinciaux de divers ministères, pour une gamme de projets et de problèmes. Brian a acquis de l'expérience en élaboration et mise en œuvre de politiques gouvernementales, en consultation des Autochtones, en développement des ressources du Nord ontarien; dans des projets d'infrastructure, la gestion de ressources naturelles et de projets d'éducation du Nord. Travailler avec la NMO a également permis à Brian d'être considérablement exposé à la gouvernance, aux droits et à la cultures des Métis. Dans le cadre de ce travail il a aussi pu visiter une bonne partie de l'Ontario. Chaque fois que possible, Brian aime passer du temps avec son épouse et son fils. Il apprécie aussi le canotage, la chasse, la pêche, le trappage et la littérature.

Pour en savoir plus sur le conseil consultatif, cliquez ici.

Conseil de recherche

Hugo Asselin

Hugo Asselin

Hugo Asselin, Ph. D. est professeur adjoint du département du développement humain et social à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue. En 2008, il obtenait la Chaire de recherche du Canada en foresterie autochtone. Il a depuis supervisé le travail de plus de 30 étudiants de cycles supérieurs. Parmi ses intérêts en recherche se trouvent le développement du Nord; la gouvernance et la gestion des terres et des ressources; l’acceptabilité sociale; les connaissances autochtones; la déontologie de la recherche. Depuis 2011, il est rédacteur en chef d’Ecoscience, une publication internationale dans le domaine de l’écologie et revue par un comité de lecture. Depuis 2007, il est membre du conseil de l’Association universitaire canadienne d’études nordiques (AUCEN).

Il est fréquemment interviewé par les médias et a eu pendant deux ans (de 2012 à 2014) une chronique hebdomadaire de vulgarisation scientifique, à une émission matinale de Radio-Canada (Abitibi-Témiscamingue). 

Clark Banack Ph. D.

Clark Banack Ph. D.

Le Dr. Clark Banack est directeur du centre d'Alberta pour la durabilité des communauté rurales et professeur auxiliaire en études politiques au campus Augustana de l'Université de l'Alberta. Clark détient un doctorat en sciences politiques de l'Université de la Colombie-Britannique et est le coéditeur de « Building Inclusive Communities in Rural Canada » (University of Alberta Press, 2023), le coauteur de « Faith, Rights, and Choice: The Politics of Religious Schools in Canada » (University of Toronto Press, 2023) et l'auteur de « God's Province : Evangelical Christianity, Political Thought, and Conservatism in Alberta » (McGill-Queen's University Press, 2016). Il est également l'auteur de plusieurs articles universitaires et chapitres de livres liés à la politique albertaine, aux problèmes ruraux, à la relation entre la religion et la politique, aux politiques d'éducation et au populisme au Canada. Il travaille actuellement sur des projets de recherche liés au développement économique rural, au soutien de la santé mentale en milieu rural, à la prestation de services sociaux dans les communautés rurales, à la transition vers l'énergie verte dans les communautés rurales et à l'opinion politique dans le Canada rural.

Riley Burton

Riley Burton

Riley Burton travaille actuellement entend que président académique de l'école de commerce, d'hôtellerie et d'arts médiatiques du Confederation College à Thunder Bay.

Riley a occupé de nombreux postes différents au sein du Confederation College, notamment celui de directeur de programme pour la formation contractuelle, de président de l'école d'ingénieurs et de directeur du centre d'enseignement et d'apprentissage. Avec un engagement envers l'éducation, Riley a occupé des postes d'enseignant contractuel dans le cadre des programmes de diplôme de la sylviculture et des affaires. Il a également donné de nombreux cours sous contrat à l'Institut d'éducation Oshki-Wenjack. Avant de servir le système collégial, il a travaillé comme forestier professionnel pour des entreprises privées et comme consultant en communication et en gestion de projet pour des clients publics et privés dans le nord-ouest de l'Ontario.

Burton est passionné par les questions relatives au nord de l'Ontario et s'efforce toujours d'aligner ses efforts avec le système collégial sur les initiatives régionales. À ce titre, il est actuellement un directeur élu de la communauté au sein du conseil d'administration de la chambre de commerce de Thunder Bay. M. Burton est également gouverneur du régime de retraite de la CAAT, ancien directeur du conseil d'administration de l'Ontario College Administrative Staff Association et ancien gouverneur interne du conseil des gouverneurs du Confederation College.

Riley est titulaire d'un baccalauréat spécialisé en foresterie de l'université Lakehead, d'une maîtrise en communication appliquée de l'université Royal Roads et d'un certificat de Business Fundamentals de la Harvard Business School Online. Il reste un forestier professionnel enregistré dans la province de l'Ontario et est également un professionnel certifié de la gestion de projet avec le Project Management Institute.

Kim Falcigno

Kim Falcigno

Kim Falcigno, OCT, MEd, MBA, est vice-présidente d'Oshki-Pimache-O-Win : The Wenjack Education Institute depuis 2020, et auparavant directrice académique, alors que l'institut autochtone a connu une croissance constante au cours des six dernières années. Son dévouement à l'amélioration de la prospérité économique des communautés des Premières nations, en particulier des communautés géographiquement éloignées de la nation Nishnawbe Aski, grâce à l'accès à l'éducation, a contribué à la croissance d'Oshki-Wenjack. Elle met à profit sa formation et son expérience pour motiver le personnel à mieux connaître les modes d'apprentissage, la pédagogie, la culture et les traditions autochtones, ainsi que la manière de combiner les modèles d'éducation autochtones avec les modèles occidentaux afin d'équilibrer les programmes et les perspectives.

Kim a eu une carrière de 30 ans couvrant de multiples rôles dans le secteur de l'éducation, de l'enseignement à la recherche, du développement à la direction, à de nombreux niveaux d'éducation en Ontario, de la maternelle à la 12e année, en passant par l'enseignement supérieur, la formation continue et l'alphabétisation des adultes. Tout au long de son parcours, Kim a périodiquement publié des programmes d'études, mené de nombreux projets de recherche et de développement sur le terrain, publié des actes de conférences et a été rédactrice en chef de la revue annuelle de l'Association canadienne des géographes pendant plus de 15 ans. Kim est originaire de Thunder Bay et est titulaire d'un diplôme de premier cycle en géographie et en éducation, et des maîtrises en éducation et en commerce, toutes obtenues à l'université Lakehead.

Heather Hall Ph. D.

Heather Hall Ph. D.

Heather Hall, Ph. D., se trouve parmi les universitaires chefs de file en matière d’innovation et de développement économique dans les régions rurales et nordiques du Canada. Élevée dans le de l’Ontario, elle porte un intérêt professionnel et personnel aux enjeux de recherche qui sont importants pour le Nord, dont ceux-ci : les répercussions des nouvelles technologies dans le secteur minier; les effets communautaires des projets industriels de grande envergure; la politique, la planification et les pratiques liées à l’innovation et au développement économique. Ses travaux sont reconnus au pays et à l’étranger; elle a éclairé la politique gouvernementale au Canada, dans le Nord ontarien, à Terre-Neuve-et-Labrador ainsi qu’en Suède. Heather Hall est codirigeante du réseau thématique axé sur la commercialisation de la science et de la technologie pour le Nord, de l'Université de l'Arctique. Elle est aussi chercheuse principale de Remote Controlled (commande à distance), projet national qui a pour objet d’explorer les effets des nouvelles technologies dans le secteur minier.

Katie Hartmann Ph. D.

Katie Hartmann Ph. D.

Katie Hartmann est professeur adjoint et spécialiste de la vulgarisation au département d'éducation et d'études agricoles de l'université d'État de l'Iowa. Ses travaux portent sur l'équité et l'accès dans les contextes d'enseignement agricole formel et informel, ainsi que sur les obstacles systémiques à l'éducation auxquels sont confrontées les communautés marginalisées. Plus précisément, ses recherches ont porté sur les pédagogies inclusives et décolonisatrices, le développement communautaire par le biais de programmes adaptés à la culture, et l'aide aux éducateurs et aux institutions pour établir des collaborations avec diverses communautés. Elle s'intéresse particulièrement aux collaborations de Cooperative Extension avec les communautés autochtones, au contexte sociohistorique du Land Grant System et aux méthodologies et pratiques décolonisatrices.

Carolyn Hepburn

Carolyn Hepburn

Fière membre de la Première nation de Fort Albany, Carolyn a rejoint le Sault College en 1999. Après avoir travaillé dans plusieurs départements de l'établissement, Carolyn est devenue directrice de l'éducation autochtone en 2005, prenant en charge le portefeuille de l'alphabétisation et des compétences de base d'Emploi Ontario en 2010 et, en 2017, a été nommée au poste de doyenne des études autochtones et de la mise à niveau scolaire. Actuellement présidente du Indigenous Peoples Education Circle, qui représente les 24 collèges de l'Ontario, et vice-présidente du Colleges and Institutes Canada's National Indigenous Advisory Committee, Carolyn est passionnée de l'éducation qui s'engage à favoriser et à renforcer les interconnexions et les collaborations nécessaires entre les éducateurs autochtones et non autochtones, les communautés et l'industrie pour répondre aux futures demandes d'une main-d'œuvre autochtone qualifiée. 

Peter Hollings

Peter Hollings

Hollings a obtenu son doctorat à l'université de Saskatchewan en 1998, où il a étudié la géochimie de la sous-province de 2,7-3,0 Ga Uchi, de Red Lake à Pickle Lake. Au cours d'un stage postdoctoral de deux ans financé par le CRSNG au CODES, M. Hollings a participé à un projet de recherche multidisciplinaire portant sur la genèse des gisements géants de cuivre-porphyre au Chili. En tant que membre du corps professoral de la Lakehead University depuis 2001, M. Hollings poursuit ses recherches sur la relation entre la pétrogenèse ignée et la minéralisation dans le nord-ouest de l'Ontario, aux Philippines et en Amérique du Sud. Il a publié plus de 100 articles évalués par des pairs sur ces sujets. M. Hollings est actuellement président du département de géologie et directeur du centre d'excellence pour l'exploration et l'exploitation minière durables, tous deux à l'université Lakehead. Il est rédacteur en chef adjoint de Mineralium Deposita et Acta Geologica Sinica.

Brittany Paat

Brittany Paat

Brittany Paat est née et a grandi à Sault Ste. Marie où elle a obtenu son baccalauréat à l'université d'Algoma. Elle a ensuite obtenu une maîtrise de la Graduate School of Public and International Affairs, où elle a concentré ses études sur les politiques de santé du nord de l'Ontario. Les intérêts de recherche de Brittany portent sur les politiques de santé publique en milieu rural et éloigné, les déterminants sociaux et économiques de la santé, l'équité en matière de santé, la prise de décision fondée sur des données probantes et éclairée, et les politiques d'éducation. 

Barry Prentice Ph. D.

Barry Prentice Ph. D.

Barry Prentice, Ph.D., est professeur de gestion de chaîne d’approvisionnement, à l’I.H. Asper School of Business, de l’Université du Manitoba, et ancien directeur (de 1996 à 2005) du Transport Institute. Sa recherche majeure et ses intérêts en enseignement sont la logistique, l’économie du transport, le transport urbain et la politique commerciale. Barry Prentice a un grade en économie de l’Université Western Ontario (1973) et des grades de cycles supérieurs en économie de l’agriculture, de l’Université de Guelph (1979) et de l’Université du Manitoba (1986). Par l’entremise du Transport Institute, Barry Prentice a organisé des conférences nationales et internationales axées sur le transport durable (Chemins de fer et environnement), logistique des chaînes d’approvisionnement (Avions, trains et navires), logistique agro-industrielle (Champs mobiles), utilisation potentielle de dirigeables de transport dans le Nord (Dirigeables vers l’Arctique) et commerce alimentaire entre le Canada et le Mexique (La Cadena de Frio [la chaîne froide]). B. Prentice est associé en Transport à l’Institut des politiques du Nord et président d’ISO Polar Airships, dont il a été cofondateur en 2005 sous forme d’institut de recherche sans but lucratif, afin de promouvoir l’utilisation de dirigeables comme moyen de transport sous les latitudes nordiques.

David Robinson Ph. D.

David Robinson Ph. D.

David Robinson, PhD, est un économiste. En tant que spécialiste du développement économique du Nord de l'Ontario, il a été le premier à identifier et à promouvoir le secteur de l'approvisionnement et des services miniers du Nord de l'Ontario en tant que notre secteur leader. Il a également été le premier à proposer l'école d'architecture du nord de l'Ontario. Il a consulté pour des communautés tributaires de la forêt et a écrit sur les aspects économiques de la foresterie communautaire. Il est surtout connu publiquement pour ses chroniques mensuelles dans le Northern Ontario Business Magazine et dans Sudbury Mining Solutions, la revue spécialisée du secteur local de l’approvisionnement et des services miniers, qu’il a contribué à fonder. Il effectue de fréquents entretiens dans les médias audiovisuels, a été invité à plusieurs reprises à l’Agenda de TVO et est souvent intervenu lors de conférences et d’événements. Il s'intéresse particulièrement aux aspects économiques du changement climatique. David enseigne la théorie des jeux, l'économie des ressources naturelles, la statistique et l'économétrie.

David Zarifa Ph. D.

David Zarifa Ph. D.

Le Dr. David Zarifa (Ph.D.) est professeur de sociologie et titulaire d'une chaire de recherche du Canada (CRC) sur les transitions des parcours de vie dans les communautés du Nord et rurales (niveau 2) à l'Université Nipissing. En 2017, il a été à la pointe de l'établissement du Centre de données de recherche (CDR) de Statistique Canada de l'Université Nipissing et a occupé le poste de directeur académique du CDR depuis sa création.

Le Dr. Zarifa dirige et co-enquête actuellement plusieurs projets de recherche à grande échelle financés par le Conseil de recherche en science humaines (CRSH) et le Conseil pour l’articulation et le transfet – Ontario (CATON) qui étudient les parcours d'éducation et de carrière des Canadiens du Nord et des régions rurales.
Les recherches du docteur Zarifa portent sur des questions liées à l'accès aux études postsecondaires, aux choix éducatifs, à la mobilité des étudiants, aux voies de transfert, aux transitions entre l'école et le travail, aux résultats sur le marché du travail, aux compétences en matière d’habiletés, à l'exode des cerveaux et aux modèles de migration.  Ses travaux apparaissent fréquemment dans des revues canadiennes et internationales à fort impact et ont été présentés dans de nombreux médias et organismes au niveau locale, nationale et internationale.  

Pour en savoir plus sur le conseil de recherche, cliquez ici.

Auteurs

Celisse Bibr

Celisse Bibr

Celisse Bibr est étudiante en deuxième année de doctorat dans le programme interdisciplinaire de santé rurale et du Nord à l'Université Laurentienne, et vient d'obtenir une maîtrise du programme interdisciplinaire de santé. Ses recherches actuelles portent sur l'ensemble des troubles causés par l'alcoolisation fœtale et explorent les efforts d'éducation et de sensibilisation dans le nord de l'Ontario.

David Bruno

David Bruno

En tant que fondateur et PDG d'une entreprise mondiale de cybersécurité, David Bruno est spécialisé dans les systèmes de lutte contre la fraude et l'espionnage d'entreprise pour les banques et les institutions financières du monde entier. Par le biais de sa société, Secure Swiss Data (désormais SafeSwiss®), il fournit des solutions pour le secteur financier dans le domaine du commerce électronique numérique et interactif. Depuis 20 ans, il s'efforce de fournir une protection de sécurité aux masses. Après avoir obtenu sa maîtrise en relations internationales et communications en Espagne, il a été engagé par une société de télécommunications pour son nouveau bureau, travaillant à la fois à Barcelone et à Montréal en tant que responsable du développement commercial. C'est là qu'a débuté sa carrière de défenseur des systèmes de prévention de la fraude. Il a depuis suivi un certain nombre de cours sur des sujets tels que les DDoS, le vol d'identité, la lutte contre le blanchiment d'argent et la lutte contre le financement du terrorisme.

Zoe Higgins

Zoe Higgins

Zoe Higgins est en deuxième année de doctorat dans le programme interdisciplinaire de santé en milieu rural et nordique de l'Université Laurentienne et orthophoniste pédiatrique à la Clinique d'orthophonie de l'Université Laurentienne. Je suis titulaire d'une maîtrise en sciences de la santé en orthophonie de l'Université d'Ottawa. Mes intérêts de recherche sont les pratiques d'évaluation de la parole et du langage chez les enfants des Premières nations, l'alphabétisation et le bilinguisme.

Fenfang Li

Fenfang Li

Fenfang Li arrive de Chine et s’installe à Thunder Bay en 2015; elle obtient en 2017 à l’Université de Lakehead une maîtrise en économie. Elle est une ancienne analyste de données pour IPN  Ses études passées et son expérience la portent ensuite à se servir des théories économiques pour les problèmes de la vraie vie. Son expérience de vie et d’études à Thunder Bay constituent pour elle une base solide face aux problèmes des politiques du Nord ontarien, et elle est stimulée par le recours à ses connaissances, en vue d’aider la collectivité locale.

David MacKinnon

David MacKinnon

David MacKinnon, natif de l’Île-du-Prince-Édouard, est bachelier ès arts (spécialisé en économie) de l’Université Dalhousie et MBA de l’Université York. Il a reçu une bourse du Centenaire de la Banque Canadienne Impériale de Commerce et de l’Université York, afin d’étudier aux universités York, de Harvard et d’Oxford ainsi qu’à l’European Institute of Business Studies. Monsieur MacKinnon a été directeur, Planification et Économie, ainsi que directeur exécutif, Stratégie du développement, au ministère du Développement économique de la Nouvelle- Écosse, de 1976 à 1981. Il a subséquemment occupé plusieurs postes supérieurs dans la fonction publique de l’Ontario et à la Banque de Montréal; il a aussi été chef de la direction de l’Association des hôpitaux de l’Ontario, de 1996 à 2003. David MacKinnon est membre public du Council of the Ontario College of Physicians and Surgeons, président de son comité des finances et membre de ses comités exécutif, des plaintes et de la sensibilisation. Il est membre de plusieurs conseils d’administration, dont celui du West Park Health Centre et du Conseil canadien des normes. Il conseille également la Chambre de commerce de l’Ontario et d’autres organismes dans des affaires de fédéralisme fiscal.

Josée Malette

Josée Malette

Josée Malette, une étudiante de quatrième année en médecine à l’École de médecine du Nord de l’Ontario, est née et a grandi à Thunder Bay. Elle a un baccalauréat ès sciences en génie chimique et un baccalauréat ès sciences spécialisé en biochimie de l’Université d’Ottawa. Grande amoureuse de la nature, elle aime la pêche, le canot, les randonnées pédestres et passer du temps avec sa famille.

Elle est actuellement présidente du Comité étudiant de médecine rurale et dans le Nord de l’Ontario. Outre la médecine dans le Nord et dans des régions rurales et éloignées, ses intérêts dans le domaine sont axés sur l’accès aux services de langue française, les soins intensifs, les soins actifs et la médecine en milieu sauvage. Elle est très heureuse de poursuivre sa carrière comme résidente en médecine d’urgence depuis le 1er juillet 2020. Elle a hâte d’offrir des soins aux patients de sa ville natale et dans le reste du nord-ouest de l’Ontario à l’avenir. 

Jamie McIntyre

Jamie McIntyre

Le nom donné à Jamie McIntyre est Mashkiki Kwe, et elle provient du makwa doodem (clan de l’ours). Sa généalogie est mixte, elle descend d’une lignée de colons écossais et d’Anishinaabe de la Première Nation de Batchewana. Elle est titulaire d’un baccalauréat en économie communautaire et développement social, de l’Université Algoma et, plus récemment, elle a été une développeuse de ressources et de partenariats au NORDIK Institute, dont le siège social se trouve à Sault Ste. Marie. Elle a également reçu un Ec.d et une certification du Conseil pour l’avancement des agents de développement autochtones par l’entremise de l’Université Algoma. 

Curtis McKnight

Curtis McKnight

Curtis est né et a été élevé à Sherwood Park, en Alberta. Il a récemment obtenu un grade de l’Université Queen’s, un baccalauréat ès arts spécialisé en économie appliquée, avec une mineure en études politiques. Pendant son séjour à l’IPN, à titre d’analyste de recherche, Curtis a pu utiliser des techniques d’analyse qualitative et quantitative, afin d’avoir un effet positif sur le milieu de la politique unique du Nord ontarien. Dans ce qui l’intéresse en recherche se trouvent les répercussions politiques de la dynamique du cycle commercial ainsi que l’importance du développement des ressources naturelles, en rapport avec la croissance économique. Actuellement, Curtis travaille comme conseiller financier à la Banque Scotia.

Christina McMillan Boyles

Christina McMillan Boyles

Christina McMillan Boyles RN, MScN est une infirmière diplômée et professeur assistant à l'école des sciences infirmières de l'Université Laurentienne. Parallèlement à sa maîtrise en sciences infirmières, elle a obtenu un diplôme de type II en services et politiques de santé. Actuellement, elle est étudiante au doctorat en santé interdisciplinaire à l'École de santé rurale et du Nord de l'Université Laurentienne.  Elle est un membre actif de l'Ontario Respiratory Care Society (ORCS). Elle est la représentante régionale de l'ORCS pour le nord-est de l'Ontario et est membre du comité provincial de l'ORCS et du comité de recherche et de bourses. Elle est également membre de l'Association canadienne des professionnels de la santé respiratoire (ACPR), de l'Association canadienne pour la recherche sur les services et les politiques de la santé (ACRSPS), de l'Ordre des infirmières et infirmiers de l'Ontario (OIIO) et de l'Association des infirmières et infirmiers autorisés de l'Ontario (AIIAO). Elle a été membre de l'élaboration de la ligne directrice de l'AIIAO sur les meilleures pratiques (LDPE) pour la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC). Elle s'intéresse notamment aux maladies chroniques, à la BPCO, aux services de santé, aux politiques de santé, à la formation des infirmières et aux méthodes de recherche qualitative.

Bakhtiar Moazzami

Bakhtiar Moazzami

Bakhtiar Moazzami enseigne à l'économie et l'économétrie à l'Université Lakehead depuis 1988. Il est bien connu pour ses activités de recherche particulièrement reliées au Nord ontarien. Il a rédigé beaucoup de rapports sur les problèmes et opportunités du développement économique du Nord de l’Ontario. Il lui a été demandé par le ministère du Développement du Nord et des Mines de procéder à une étude approfondie de l'économie du Nord ontarien dans le cadre d'une recherche aux fins du Plan de croissance du Nord de l'Ontario. Dans cette étude se trouvait la détermination de grappes industrielles en croissance, en déclin et nouvelles dans la région. Le professeur Moazzami a également écrit abondamment sur les peuples autochtones de l'Ontario et l'économie autochtone du Nord. L'expertise et l'influence de Bakhtiar Moazzami sont reconnues au-delà de l'Université Lakehead et du Nord ontarien. Il a été régulièrement invité comme conférencier au Programme de développement économique, à l'Université de Waterloo.

Dre Sarah-Lynn Newbery

Dre Sarah-Lynn Newbery

La Dre Sarah-Lynn Newbery a effectué ses études médicales à l’Université McMaster et sa formation postdoctorale en médecine familiale à Thunder Bay, à l’École de médecine du Nord de l’Ontario. Membre du Collège des médecins de famille du Canada et de la Société de la médecine rurale du Canada, elle est médecin en milieu rural à Marathon depuis 1996. Elle est actuellement médecin-chef du North of Superior Health Care Group. Depuis 2008, elle est membre du conseil d’administration de l’Ontario College of Family Physicians, dont elle a déjà été présidente. Elle est la vice-présidente, Soins cliniques, du RLISS du Nord-ouest et la présidente du Groupe de travail sur les ressources en médecins dans le Nord. Elle siège à plusieurs comités provinciaux dans le domaine de la santé et est présidente du réseau de mentorat rural et du réseau de mentorat pour le leadership en soins primaires de l’OCFP. Elle enseigne dans la communauté et comme membre du corps professoral à l’École de médecine du Nord de l’Ontario depuis sa création, et est actuellement vice-doyenne pour la Physician Workforce Strategy. 

Elle croit fermement à la notion d’accès équitable aux soins pour les citoyens des communautés rurales du Canada et adore les tâches professionnelles d’un médecin de famille offrant des soins complets en pratique rurale.

Anthony Noga

Anthony Noga

Anthony Noga est né à Thunder Bay et a grandi dans la banlieue rurale de la ville. Il a un baccalauréat spécialisé en administration des affaires en histoire et en sciences politiques à l'université de Lakehead. Il a fait du bénévolat dans une agence de développement économique en Israël avant d'obtenir sa maîtrise en sciences politiques à l'université de Waterloo. Passionné d'économie politique, Anthony a travaillé pour l'IPN en tant qu'analyste de données. Il est aujourd'hui analyste du marché du travail pour le North Superior Workforce Planning Board (NSWPB), où il peut mettre à profit ses vastes compétences en matière de recherche et d'analyse dans sa ville natale.
Alex Ross

Alex Ross

Alex Ross est né et a grandi à Sudbury. Après avoir obtenu un baccalauréat spécialisé en économie à l’Université Laurentienne, en 2010, il a terminé ses études de maîtrise en politique économique, à l’Université McMaster. Alex est un ancien analyste de données senior à l’IPN après avoir travaillé comme agent de services fiduciaires dans l’industrie de la gestion de patrimoine; il a également de l’expérience acquise dans les secteurs sans but lucratif et de l’enseignement international en Thaïlande. Les domaines d’intérêt d’Alex comprennent l’analyse du marché du travail, le développement communautaire et économique, l’analyse coûts-avantages et la durabilité de l’environnement. Alex est le agent de développement des affaires pour les arts, la culture et le cinéma à la Ville du Grand Sudbury

Nabina Sharma

Nabina Sharma

Nabina Sharma est en deuxième année de doctorat dans le programme interdisciplinaire de santé rurale et du Nord à l'Université Laurentienne. Elle a une maîtrise en santé publique du Népal et une expérience de travail avec les communautés rurales et autochtones du Népal. Ses intérêts de recherche sont la santé mondiale, le vieillissement de la population, la démence et les politiques de santé.

Christina Zefi

Christina Zefi

Christina Zefi était analyste de recherche au Northern Policy Institute. Elle détient un diplôme en sociologie et en criminologie de l’Université de Toronto ainsi qu’un certificat d’études supérieures en administration publique du Collège Humber. Ses intérêts de recherche comprennent la réforme de l’immigration et les politiques liées aux affaires autochtones, à l’environnement et à la santé mentale. Avant d’occuper son poste chez NPI, Christina a travaillé à TD Canada Trust à titre de conseillère financière.

Pour les auteur(e)s précédents, cliquez ici.