Série de documents sur les collectivités accueillantes

welcoming-communities_banner_fr


La prospérité du Nord de l'Ontario repose en grande partie sur la capacité de ses régions à attirer, à établir et à retenir efficacement les immigrants, les réfugiés et la population existante. Malheureusement, les immigrants et les groupes diversifiés font encore face à d'importants obstacles à la réussite et finissent par prendre du retard sur leurs homologues non immigrants. Idéalement, une communauté accueillante devrait offrir un logement adéquat, un transport en commun accessible, un emploi, une langue, un soutien culturel et des services qui sont essentiels pour offrir aux immigrants et aux groupes diversifiés toutes les chances de réussir.

En fin de compte, il est important de se tourner vers d'autres communautés pour comprendre les pratiques exemplaires dans la création de communautés qui sont antiracistes et accueillantes pour tous les groupes diversifiés afin d'orienter l'orientation des communautés du Grand Sudbury et du Nord de l'Ontario dans un effort pour être plus accueillantes, non seulement pour les immigrants et les groupes diversifiés, mais pour tous les membres de la communauté.

Les résultats de cette série seront utilisés par le Partenariat local d'immigration de Sudbury (PLIS) afin d'être appliqués à leur prise de décision concernant les programmes et les initiatives visant à créer une communauté plus accueillante.

Lisez la série ci-dessous!


Adresser les coupures tombées derrière : Initiatives de lutte contre le racisme et la discrimination pour un Nord de l’Ontario inclusif

Les conversations sur le racisme et la discrimination ne sont pas censées être faciles. Il peut y avoir une rudesse qui est facile à détourner et à catégoriser « Pour plus  tard ». Au cours de la récente conférence Magnetic North 2021 qui portait sur la migration, la réconciliation et la lutte contre le racisme et la discrimination dans le Nord de l’Ontario, un panel d’individus a eu cette conversation franche avec le public. Il s’agissait du même temps auquel d’autres tombes non marquées d’enfants des Premières Nations de l’ancien pensionnat de la Première Nation Cowessess soient découvertes et mises au jour. 

Lire plus


Utiliser l’art comme catalyseur de changement

Srimoyee Mitra est artiste de performance, commissaire d’exposition et écrivaine. En 2008, elle a développé une installation artistique intitulée Let’s Talk, Get to Know Each Other Better, We Are All Human au Musée des beaux-arts de l’Ontario. Ses projets ont été inclus lors de conférences à l’Université de Toronto et dans des galeries d’art à travers le Canada. Depuis 2008, elle travaille au SAVAC (South Asian Visual Arts Centre) à Toronto (Mathur, DeGagné et Dewar 2011). Elle est d’origine sud-asiatique et utilise ses expériences d’immigrante au Canada et son intérêt pour des projets socialement pertinents pour s’engager auprès des artistes et du public (STAMPS s.d.).

Lire plus


Le changement vient de l’intérieur à la Ville de Saskatoon

La Ville de Saskatoon a reconnu qu’à mesure que les nouveaux arrivants commençaient à se déplacer plus fréquemment vers les collectivités rurales et les petites collectivités urbaines, y compris leur ville d’environ 273 000 habitants, le risque de racisme et de fractures sociales augmentait. En 2016, il a commencé à réfléchir à des moyens de s’assurer que les nouveaux arrivants se sentent accueillis et compris par les Saskatoniens de longue date. Cela a mené à des initiatives comme I Am the Bridge, qui met l’accent sur les individus et leur rôle dans la prévention du racisme et de la discrimination (Ville de Saskatoon s.d.).

Lire plus


Hashtag pour changer Hamilton

Le Hamilton Centre for Civic Inclusion (HCCI) est un organisme qui a été créé en réponse à l’incendie d’un temple hindou à Hamilton, en Ontario, le 14 septembre 2001. L’objectif de l’HCCI est de donner aux résidents de Hamilton l’accès aux connaissances et aux ressources nécessaires pour bâtir une communauté diversifiée et accueillante sur le plan racial. Il a produit plusieurs programmes et services, y compris des initiatives ciblant les jeunes, des groupes de conversation et des programmes de formation. Bien que chacun de leurs programmes soit unique et couronné de succès, l’un d’entre eux en particulier se distingue par son fonctionnement principalement par l’entremise des médias sociaux – la campagne #HamiltonForAll (Commission des droits de la personne de l’Ontario, 2010).

Lire plus


Réduire le racisme dans le secteur du logement

LUSO Community Services est un centre de ressources de quartier à but non lucratif du Sud-Ouest de l’Ontario qui dessert le nord-est de London. Il a été financé à l’origine par Centraide, mais est maintenant principalement financé par Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) (Rodriguez 2021). Il se consacre à la promotion de l’inclusion et du bien-être de tous les groupes démographiques de la communauté londonienne. LUSO croit en la diversité et aux avantages qu’il peut apporter aux villes, alors il célèbre les différences culturelles qui composent London. Il reconnaît les besoins et les circonstances uniques des nouveaux arrivants et se concentre donc sur la prestation de programmes éducatifs qui peuvent améliorer des vies, réduire la pauvreté et réduire le chômage (LUSO s.d.).

Lire plus


Dialogue municipal sur la lutte contre le racisme

En 2010, la Ville de Vancouver a mis sur pied un projet visant à créer une ville plus cohésive malgré sa diversité. Appelé à l’origine Dialogues between First Nations, Urban Aboriginal and Immigrant Communities in Vancouver, il a été raccourci au City of Vancouver Dialogues Project (CVDP) (Suleman 2011). Il était axé sur la création de relations et l’amélioration de l’avenir des deux populations les plus à risque de Vancouver: les peuples autochtones et les nouveaux arrivants (Suleman, 2011).

Lire plus 


Lire le communiqué