Alex Ross

website-carousel-sotn2_fr

2018 L’État du Nord Congrès Rapport - Vous, moi et nos 780 000 voisins :  Comment le Nord ontarien peut continuer de travailler pour un avenir prospère et durable?

14 novembre, 2019 | Alex Ross

En septembre 2018, l’Institut des politiques du Nord a tenu son deuxième congrès annuel d’État du Nord, à North Bay (Ontario). Cette activité a attiré une gamme étendue de participants du Nord ontarien, y compris des associés communautaires, des gens de commissions de planification, de paliers fédéraux, provinciaux et municipaux, des dirigeants autochtones, des responsables des politiques et le grand public. 

Le thème du congrès de l’an dernier était « Comment la fiscalité peut-elle aider la croissance », et cela comprenait un examen et des discussions portant sur le recours aux incitatifs fiscaux, les zones économiques spéciales et la modification de systèmes fiscaux, afin de mieux faire croître les économies régionales. Parmi les conférenciers se trouvaient des experts remarquables, dont Jack Mintz, Ph. D., boursier du président à la School of Public Policy de l’Université de Calgary et qui a dirigé la discussion principale, puis Mikko Annala, chef de l’innovation en gouvernance, de Demos Helsinki, en Finlande. Le premier panel, à savoir une discussion sur des idées et des expériences fiscales spécifiques, comprenait Kevin Milligan, de la Vancouver School of Economics, Toby Sanger, économiste principal du CUPE, et Fred O’Riordan, d’Ernst & Young LLP. Le deuxième panel se concentrait sur la fiscalité autochtone et le partage des bénéfices, avec le commissaire en chef Manny Jules, de la Commission de la fiscalité des Premières Nations, et Dwayne Nashkawa, chef de la direction de la Première Nation de Nipissing. Comme pour l’année antérieure, le Congrès a démarré par une présentation sur l’état des régions du Nord ontarien, par le chef de la direction de l’IPN, Charles Cirtwill.

Après chaque discussion de panel, la présentation et le conférencier principal, le public a eu l’occasion de participer à une série de discussions en tables rondes. À chaque table se trouvaient entre huit et dix participants, y compris un preneur de notes; les règles de Chatham House ont été appliquées à toutes les discussions, c’est-à-dire qu’aucun participant individuel n’a été identifié dans les notes des discussions, mais tous ont compris que leurs réponses pouvaient être divulguées publiquement.

Le présent rapport a pour objet de créer une compilation des résultats des discussions de ce congrès, les principaux points de chaque thème y étant mis en relief. Selon l’IPN, le contenu de ces discussions a été d’une valeur inestimable pour les responsables des politiques comme pour les chercheurs dans le Nord ontarien.

 

Lisez le rapport complet      Lisez le communiqé de presse

 

Lisez le 2017 rapport

Recherche connexe: