Nos gens

Président

Charles Cirtwill

Charles Cirtwill
Président et Chef de la direction

Charles Cirtwill est président fondateur et chef de la direction de l'Institut des politiques du Nord.

Charles s'est joint à l'IPN en septembre 2013, après avoir passé douze ans à l'Atlantic Institute for Market Studies.

Résidant de Thunder Bay, Charles voyage beaucoup dans le Nord de l'Ontario et peut être régulièrement vu dialoguant avec un des 780 000 « patrons » de l'IPN. Qu'il s'agisse de conférences officielles, de séances en petits ateliers ou d'un tête-à-tête en prenant un café, Charles écoute passionnément ses concitoyens du Nord. Charles est l'auteur du slogan de l'IPN et y croit fermement : solutions reposant sur des données probantes, provenant du Nord ontarien et pour celui-ci.

Ses travaux sur l'éducation, la gestion fiscale, la réduction des dettes, l'imposition, la croissance gouvernementale et l'importance de la reddition de compte des gouvernements paraissent régulièrement dans les médias locaux, régionaux et nationaux.

Ses ouvrages publiés portent sur la structure et l'organisation gouvernementales, les relations entreprises-gouvernements, les relations intergouvernementales, la mesure du rendement et la reddition de compte. Il a pris la parole au Canada et aux États-Unis, traitant alors du rôle des groupes de réflexion dans la société, de l'évaluation adéquate des activités gouvernementales, de l'utilisation des données sur le rendement scolaire, en vue d'améliorer les pratiques en classe et de faire participer tous les intervenants de l'éducation.

Cirtwill a travaillé dans les secteurs public, privé et sans but lucratif à titre de gestionnaire de programme, d'analyste des politiques, d'administrateur principal, de consultant et d'entrepreneur. Cirtwill a été conseiller politique de plusieurs campagnes politiques; il a conseillé et dirigé de façon non partisane des administrations provinciales et municipales au Canada.

Il est membre du comité de rédaction du Mowat Centre et a assumé des rôles de direction dans de nombreux organismes communautaires, y compris Civitas, IAPC, Scouts Canada, des associations scolaires locales et des associations locales de propriétaires. Il a étudié à l'Université Dalhousie, obtenu un B.A. en science politique, un baccalauréat en droit et une M. A. P. avec spécialisation en analyse quantitative et en évaluation des résultats de politiques et de programmes publics.

Lisez le message de la présidence.

Contactez Charles

Personnel

Rachel Beals

Rachel Beals
Analyste de recherche

Originaire des États-Unis, Rachel Beals a déménagé il y a plusieurs années au Canada et a fréquenté l'Université de Waterloo pour une maîtrise ès arts en sciences politiques. Au cours de cette période, elle a découvert le cadre stratégique unique du Nord de l'Ontario en tant que stagiaire en politiques publiques pour le programme «Expérience nord» 2016 de l’Institut des politiques du Nord. Suite à ce stage d'été, et pour mettre à profit l’expérience approfondie de recherche et d'analyse qu'elle a développée au cours de sa carrière universitaire, Rachel a sauté sur l'opportunité de retourner à l’IPN en tant qu'analyste de politiques.

Contactez Rachel: rbeals@northernpolicy.ca

Katie Elliott

Katie Elliott
Coordonnatrice des communications

Katie Elliott est une ancienne coordonnatrice de projets de Social Entrepreneurship Evolution (SEE), un groupe de collaboration pour l'ensemble du Nord, dont le siège social se trouve à l'Institut NORDIK. Avant cela, Katie était conseillère parlementaire d'un député; à ce titre, elle était aussi critique fédérale pour Agriculture et Agroalimentaire. Elle a également été agente des Communications à Ressources naturelles Canada pendant un certain temps; en compagnie de chercheurs, elle y travaillait sur le transfert du savoir aux fins des interventions industrielles et des décisions politiques.

Katie a un baccalauréat spécialisé en science politique de l'Université McGill et un certificat d'études supérieures en relations publiques de l'Université Ryerson.

La coordonnatrice des Communications supervise toutes les procédures des communications internes et externes; elle voit à ce que la marque et les messages de l'Institut des politiques du Nord soient livrés précisément au public et aux intervenants.

Contactez Katie: kelliott@northernpolicy.ca

 

Emma Helfand-Green

Emma Helfand-Green
Analyste principal de politique

Emma Helfand-Green est née à Toronto et diplômée de la School of Public Policy and Governance de l'Université de Toronto, où elle a obtenu une maîtrise en politique publique. L'intérêt que porte Emma aux problèmes et opportunités uniques du Nord ontarien l'a portée à accepter son emploi à l'Institut des politiques du Nord (IPN). Avant de faire partie de l'équipe de l'IPN, Emma a travaillé à titre de recherchiste en politique de la santé au Women’s College Hospital, de coordonnatrice des communications à l'Université de Toronto, puis de gestionnaire de programmes à l'Université de Guelph.

Pendant le projet pilote d'une durée de 18 mois des Conseils locaux de planification en matière d’emploi, ici en Ontario, le coût du poste d'Emma sera partagé également par l'Institut des politiques du Nord et le Conseil local de planification en matière d’emploi de Thunder Bay. Le projet pilote prendra fin en mai 2017.

Contactez Emma: ehelfandgreen@northernpolicy.ca

Dharmjot (DJ) Grewal

Dharmjot (DJ) Grewal
Analyste de recherche

Dharmjot (DJ) Grewal a récemment terminé sa maîtrise en administration publique, à l’Université Queen’s; elle a un baccalauréat en justice pénale. Grewal croit que la recherche permet de comprendre des systèmes et responsabilités sociales ainsi que d’éclairer des législations gouvernementales et la formulation de politiques. Elle espère faire carrière en politique publique ce qui lui permettrait de jouer un rôle dans la planification et l’édification d’un Canada meilleur.

Contactez DJ: dgrewal@northernpolicy.ca

Katrina Hunt

Katrina Hunt
Coordonnatrice des opérations

Née à Thunder Bay, Katrina Hunt se sent chez elle dans le Nord de l'Ontario. Katrina est diplômée du Collège de la Confédération (Confederation College) en 2003 avec un diplôme général d'arts et sciences et a suivi des cours de pré-technologie et d'éducation. La grande expérience de Katrina en matière d'administration et de service à la clientèle, ainsi que sa volonté de «toujours apprendre» et son intérêt pour le développement communautaire, contribuent à son rôle d'adjointe aux opérations à l’Institut des politiques du Nord.


Contactez Katrina: katrinah@northernpolicy.ca

Kim MacDougall

Kim MacDougall
Agente d'implication communautaire

Originaire de Cole Harbour, en Nouvelle-Écosse, Kim a passé la dernière décennie dans le centre et le nord de l'Alberta, et considère maintenant Thunder Bay comme son chez elle. À la suite de ses études en sciences politiques au Collège régional Grande Prairie et à l'Université Athabasca, Kim a travaillé pour le Bureau de l'Assemblée législative de l'Alberta et le gouvernement de l'Alberta en tant qu'analyste et chercheur en politiques publiques. Elle apporte ses années d'expérience dans l'élaboration des politiques, la communication, l'engagement public et les relations avec les parties prenantes.
 
Dans son rôle d'agente d'implication communautaire, Kim planifiera, coordonnera et conduira les efforts de sensibilisation communautaire de l’Institut des politiques du Nord.

Contactez Kim: kmacdougall@northernpolicy.ca

Amandine Martel

Amandine Martel
Analyste senior de données

Amandine a découvert le nord-ouest de l’Ontario et ses défis lors d’un stage d’été à Thunder Bay. Après l’obtention de son MBA à l’Université Laval, elle décide de retourner dans le nord et rejoint l’Institut des Politiques du Nord en tant qu’analyste du marché du travail en février 2016. La forte capacité d’analyse qu’Amandine a développée durant ses études, et sa maîtrise du français seront des atouts pour collaborer avec les différents partenaires.

Pendant le projet pilote d'une durée de 18 mois des Conseils locaux de planification en matière d’emploi, ici en Ontario, le coût du poste d'Amandine sera partagé également par l'Institut des politiques du Nord, la Commission de formation de la main-d'œuvre du lointain Nord-Est, le Conseil local de planification en matière d’emploi et le Conseil local de planification en matière d’emploi de Thunder Bay. Le projet pilote prendra fin en mai 2017.

Contactez Amandine: amartel@northernpolicy.ca

 

Jennifer McKeown

Jennifer McKeown
Agente au Développement

Jennifer McKeown a déménagé à Thunder Bay il y a quatre ans, en provenance de Sault Ste. Marie, où elle est née et a été élevée. Elle est diplômée du collège du Sault et, depuis, a travaillé dans des entreprises du Nord. Ses antécédents dans le secteur sans but lucratif, le développement de fonds et la gestion de la production auront des effets directs sur sa réussite comme l'agente au Développement. Jennifer est aussi un membre actif de la collectivité de Thunder Bay.

L'agente au Développement apportera un soutien général à tous les bureaux de l'Institut des politiques du Nord, ainsi qu'un soutien administratif à un programme de collecte de fonds – général, commercial, individuel et de fondations. Elle joue un role clé dans les activités liées au financement varié et durable de l'Institut, assurant ainsi la viabilité à long terme de celui-ci et son indépendance.

Contactez Jennifer: jmckeown@northernpolicy.ca

Curtis McKnight

Curtis McKnight

Curtis est né et a été élevé à Sherwood Park, en Alberta. Il a récemment obtenu un grade de l’Université Queen’s, un baccalauréat ès arts spécialisé en économie appliquée, avec une mineure en études politiques. Pendant son séjour à l'IPN, Curtis a pour objectif d’utiliser des techniques d’analyse qualitative et quantitative, afin d’avoir un effet positif sur le milieu de la politique dans le Nord ontarien. Dans ce qui l’intéresse en recherche se trouvent les répercussions politiques de la dynamique du cycle commercial ainsi que l’importance du développement des ressources naturelles, en rapport avec la croissance économique. Lorsqu’il ne travaille pas, Curtis s’adonne à sa passion pour le soccer – il joue depuis l’âge de six ans.

Allan Zhang

Allan Zhang

Allan Zhang est un récent diplômé de l’Université de Waterloo, d’où il est sorti avec une majeure en économie et une mineure en études internationales. Témoin des disparités entre les zones urbaines et rurales en Chine, pour y avoir vécu pendant de nombreuses années, il s’est par la suite intéressé davantage à la politique publique. L’unicité du Nord ontarien au sein de la province et l’esprit pionnier de l’Institut des politiques du Nord ont attiré Allan dans la région.

Stages d'été et coopératives

Christina Zefi

Christina Zefi
Analyste de recherche

Née à Heidelberg, en Allemagne, puis élevée à Mississauga, en Ontario, Christina Zefi a obtenu un grade de l’Université de Toronto en 2013, un baccalauréat spécialisé en sociologie et en criminalité, en droit et en déviance. Ensuite elle a travaillé comme conseillère financière pendant quelques années; elle a fini par constater qu’elle était destinée à du travail en recherche politique. Tenant compte de ses passions, elle a quitté le secteur financier et s’est inscrite au programme d’administration publique pour diplômés, en 2016-2017. 

Pendant ses activités paraprofessionnelles, Christina aime faire de la randonnée, du camping et passer du temps avec son terrier Jack Russell, sa famille et ses amis. Accompagnée de ses grandes habiletés pour la recherche et l’analyse, Christina a hâte de travailler avec l’IPN sur une stratégie pour les nouveaux arrivants du Nord, afin d’améliorer la vie dans le Nord ontarien. 

Thèmes intéressants : défis uniques du Nord ontarien; politiques reliées aux affaires indiennes, à l’environnement, à la santé mentale et à la jeunesse. 

Contactez Christina: czefi@northernpolicy.ca

Conseil d'administration

Michael Atkins

Michael Atkins

Michael Atkins est président et propriétaire du Laurentian Media Group, une société médiatique diversifiée, qui comprend un groupe commercial numérique (IT World Canada Inc.); un groupe de publication de magazine pour les consommateurs (CCMC Sports Group); un journal hebdomadaire (Laurentian Publishing Ltd.); une société de publication commerciale (Northern Ontario Business Limited); une entreprise de logiciels pour des activités créatrices numériques (ConceptShare Inc.) ainsi qu'une entreprise de musique numérique (Adventus International Limited).

Atkins est ancien président du Northern Centre for Advanced Technology; ancien président du bureau des gouverneurs de l'Université Laurentienne; ancien président de la Presse d'Affaires canadiennes; ancien président de l'Association of Area Business Publications (US); ancien administrateur de la Chambre de commerce de l'Ontario ainsi que de l'Ontario Community Newspaper Association. Il s'est mérité en 2004 le Paul Harris Fellow Award du Club Rotary de Sudbury; il aussi obtenu un doctorat honorifique ès lettres, de l'Université Laurentienne, en juin 2005.

Il s'est joint au conseil d'administration de l'Institut des politiques du Nord à l'automne 2016. 

Martin Bayer

Martin Bayer
Président du conseil

R. Martin Bayer est membre de la Première Nation Ojibway d’Aundeck Omni-Kaning, sur l’île Manitoulin, et a été élevé dans la Première Nation de M’Chigeeng. Il est associé de Weaver, Simmons LLP à Sudbury (Ontario) et dirige le groupe du droit autochtone de ce cabinet. Il pratique le droit autochtone et se concentre sur le développement des ressources naturelles, les revendications territoriales et les affaires d’autonomie administrative.

Il a acquis une vaste expérience de tous les aspects juridiques des négociations et des ébauches d’ententes sur les répercussions et les avantages sociaux, sur l’autonomie gouvernementale, puis sur les revendications territoriales. Il a conseillé De Beers Canada et Detour Gold dans leurs négociations avec les collectivités des Premières Nations et des métis des basses terres de la baie James, ce qui a mené à la première mine de diamant de l’Ontario et à la plus grosse mine d’or au Canada. Il a également été négociateur en chef de Nation Anishinabek, organisme politique représentant 39 Premières Nations en Ontario, lors de ses négociations avec le Canada, aux fins d’une entente d’autonomie administrative.

Il a été vice-président du conseil d’administration du Cambrian College; membre du conseil de l’Hôpital régional de Sudbury; du Conseil de développement économique Ojibway de Sucker Creek; du Conseil de développement économique de la Première Nation de la rivière Serpent; de Wabuno Fish Farms and Processors; de la Robinson-Huron Forestry Company. Il a été conseillé spécial du groupe national de travail mixte de l’Assemblée des Premières Nations sur la réforme des revendications territoriales. Il est président de la Waubetek Business Development Corporation et membre du conseil d’administration de l’Université de Sudbury. Il sert également pour la « Next 50 Campaign » de l’Université Laurentienne.

Il a reçu le prix des anciens du Cambrian College en 1999 ainsi que le prix du premier ministre de l’Ontario en 2002 pour ses contributions à l’éducation en Ontario. Martin possède un diplôme d’études de trois ans en direction des affaires, accordé par le Cambrian College; un B. A. en science politique de l’Université Laurentienne; un J. D. de l’Université de Toronto; un certificat en droit minier du programme de perfectionnement professionnel de l’Osgoode Hall Law School. Il travaille sur sa maîtrise en droit constitutionnel à l’Osgoode Hall Law School, à Toronto.

 

Lisez le message de la présidence du conseil.

Pierre Bélanger

Pierre Bélanger

 Pierre Bélanger est une personnalité bien connue du Nord ontarien et du Nord-Ouest québécois. Né à Timmins (Ontario) en 1947, il a une expérience variée des affaires publiques et du monde des affaires. Dans ce dernier domaine, cela correspond à un rôle clé dans la fabrication du VR Boler (de 1972 à 1982), puis à avoir été le propriétaire et dirigeant d'un gros commerce de vente au détail, Earlton RV (de 1976 à 2012). À un moment donné, de 1983 à 2002, cela comprenait aussi être propriétaire et exploitant de l'Earlton Zoo, une attraction touristique majeure du Nord.

Il a conservé de l'intérêt pour l'agriculture, avec Bisons du Nord, un ranch de 480 acres/200 bisons, créé en 1972. Le ranch vend des reproducteurs et des animaux de boucherie. Pierre a été pendant longtemps administrateur de l'Association canadienne du bison (ACB) et en était le président fondateur, en 1983. Dans ses activités initiales des années 1970 se trouvait le développement d'institutions culturelles franco-ontariennes considérables telles que le Théâtre du Nouvel-Ontario (TNO) et la Coopérative des artistes du Nouvel-Ontario (CANO).

Son engagement dans les affaires publiques a été constant, depuis le conseil scolaire jusqu'aux conseils de développement économique régional, provincial et national. Il a aussi assuré une présence active à titre de président de la fondation du Collège Boréal ainsi que de président du conseil du RDÉE national, un réseau francophone s’occupant de développement économique et de création d'emplois. Il a été président du conseil de la Société de développement du Nord de l'Ontario (SDNO), une société d'État provinciale; il a également été membre du conseil d'administration de la Corporation commerciale canadienne (CCC), société d'État fédérale.

M. Bélanger a été à deux reprises candidat du Parti libéral pour le Parlement canadien, soit en 1979 et lors d'une élection partielle en 1982. Parmi ses autres engagements se trouvent la Foire Gourmande, une foire Québec/Ontario réussie relative à des produits alimentaires régionaux, ainsi qu'Entre-Amis/Between Friends, un effort pour cultiver les relations entre le Québec et l'Ontario. Il est actuellement président du conseil de la Fondation communautaire du Témiskaming, organisme philanthropique communautaire mis sur pied en 1987. En 2000, il a été porte-parole d’une résistance communautaire répandue, s'opposant à l'expédition par rail des déchets municipaux de Toronto vers la mine Adam à ciel ouvert, à Témiskaming. M. Bélanger travaille également à contrat comme formateur et conférencier en gestion rentable d'entreprises de propriétaires-exploitants. Depuis 2006, il est commentateur d'affaires courantes pour l'Ontario, au réseau radiophonique français de Radio-Canada.

Ce qu'il y a de commun quant à sa participation aux affaires publiques, ce sont ses racines régionales et francophones, puis sa croyance ferme au développement communautaire durable par l'entremise d'entreprises et d'efforts locaux. En 2007, l'Université Laurentienne de Sudbury (Ontario) lui accordait un doctorat honorifique en droit, soulignant ainsi sa contribution communautaire. « Je me mesure à l'aide de ce que j'étais à 20 ans, lorsque je ne connaissais pas de demi-mesures. Je veux encore être enthousiasmé et choisir des options de principe et intelligentes. »

Thérèse Bergeron-Hopson

Thérèse Bergeron-Hopson
Vice-président du conseil

Thérèse Bergeron-Hopson est une fière diplômée de l'Université Laurentienne, avec un baccalauréat et une maîtrise en travail social. Elle a plus de trente ans d'expérience dans l'aide et la défense des intérêts des personnes qui ont un grand nombre de problèmes physiques, mentaux et d'apprentissage dans le Nord ontarien. Thérèse est membre de l'Ordre des travailleurs sociaux et des techniciens en travail social de l'Ontario ainsi que de l'Association des travailleuses et travailleurs sociaux.

Elle est actuellement travailleuse sociale/planificatrice des congés à l'hôpital de Timmins et du district. Au cours de sa carrière, Thérèse a occupé de nombreux postes professionnels et de supervision dans les domaines de la protection des enfants, de l'alphabétisation des adultes, du maintien du revenu et de la réadaptation professionnelle. Elle a également plus de vingt ans d'expérience à titre de conseillère publique et privée en adoption, par l'entremise du ministère des Services à l'enfance et à la Jeunesse. À titre de praticienne privée, elle a facilité des adoptions internationales de Corée, de Chine, du Vietnam et de l'Amérique du Sud.

Depuis toujours résidante du Nord, Thérèse est fière d'apporter une contribution aux activités de la collectivité du district de Cochrane, par l'entremise de divers organismes et initiatives. Elle a été championne communautaire du Timmins Early Years Center et vice-présidente du Children’s Treatment Centre. Elle occupe actuellement le poste de vice-présidente de l'Association for Community Living, à Timmins et est membre du conseil d'administration de la Family Health Team locale.

Thérèse est fille, sœur et mère. Elle est mariée depuis plus de trente ans et a deux filles. Dans ses temps libres, elle aime être physiquement active et a participé avec succès à des triathlons et à des demi-marathons dans le monde. Elle aime aussi jouer au bridge, faire du curling, du ski et lire.

Terry Bursey

Terry Bursey

Terry Bursey est une géologue professionnelle enregistrée en Ontario (APGO) et en Alberta (APEGA), qui possède 28 ans d'expérience en recherche géologique et en exploration minérale au Canada. Née, élevée et éduquée à Ottawa, elle a fait ses premières expériences dans divers organismes gouvernementaux, notamment la Commission géologique du Canada, le ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien ainsi que le gouvernement des T.N.-O. pour de la recherche scientifique. En 1997, elle passait au secteur privé, travaillant avec de petites et grandes entreprises de production de Vancouver; elle faisait de l'exploration afin de trouver des diamants, de l'or et des métaux de base. Depuis 2003, elle vit à Red Lake, Ontario du N.-O., s'occupant surtout d'exploration d'or, ce qui a mené à la découverte d'un gisement d'or en 2008 (Phoenix Gold); elle est corécipiendaire du Colin Spence Award for Global Excellence for Exploration (2010).

Depuis 2009, elle s'occupe de relations communautaires autochtones, d'ententes de gestion foncière et de partenariat, représentant l'industrie minière à Red Lake (Ontario). Actuellement chez Goldcorp – Red Lake Gold Mines, elle travaille étroitement avec les intervenants, y compris les Premières Nations, les représentants gouvernementaux (municipaux, provinciaux et fédéraux) ainsi que la collectivité locale à mettre en œuvre des ententes de collaboration ayant une valeur durable.

Terry est active dans la collectivité et la région en tant que membre de divers conseils d'administration et comités : comité consultatif de gestion foncière du MDNM pour la phase 3 de la modernisation de la Loi sur les mines; présidente du conseil d'administration du Red Lake Margaret Cochenour Memorial Hospital; administratrice de la Red Lake Hospital Foundation; ancienne administratrice de la Chambre de commerce de Red Lake ainsi que membre du comité consultatif du Red Lake Events Centre.

Dr. Harley d'Entremont

Dr. Harley d'Entremont

Harley d’Entremont est actuellement vice-président, Enseignement et Recherche, à l'Université Nipissing, après avoir été vice-président, Études (Affaires francophones) à l'Université Laurentienne de 2003 à 2008. Il a antérieurement été président de l'Université Sainte-Anne, en Nouvelle-Écosse, durant 13 ans.

Monsieur d’Entremont a un B.A. en science politique de l'Université St. Mary, une maîtrise en administration publique de l'Université Dalhousie et un Ph. D. en science politique de l'Université Western.

Il a été membre de divers conseils d'administration : Regroupement des universités de la francophonie canadienne hors Québec (y compris un mandat à titre de président); Conseil des présidents des universités de la Nouvelle-Écosse (y compris un mandat à titre de président); Association des universités de l'Atlantique; Conseil économique des provinces de l'Atlantique (y compris quatre ans comme vice-président).

Alex Freedman

Alex Freedman

M. Alex Freedman s’est joint à l’Université Laurentienne en qualité de chef de cabinet en septembre 2015.

Journaliste bilingue primé, M. Freedman a œuvré pendant quinze ans au sein de la CBC. Il a récemment dirigé le bureau de la CBC de la ville de Québec et, avant cela, il était l’un des principaux journalistes d’enquête à Winnipeg, où il a guidé une équipe de journalistes et aidé à fonder l’unité pancanadienne d’enquête de la CBC.

Dans son rôle de chef de cabinet, M. Freedman mettra à profit sa riche expérience en communication et direction, étant responsable des services de communications et de marketing tout en dirigeant le personnel du Rectorat. L’une de ses priorités sera d’améliorer la reconnaissance de la Laurentienne sur la scène nationale. 

M. Freedman connait très bien le centre et le nord de l’Ontario, ayant passé ses étés dans la région de Parry Sound. Mordu du canoë, du kayak et du golf, il a hâte de s’intégrer, avec sa famille, à la collectivité du Grand Sudbury.

Il siège actuellement au conseil de l’Institut des politiques du Nord et est titulaire d’un B.A. en science politique et journalisme de l’Université Concordia, à Montréal.

Dawn Madahbee Leach

Dawn Madahbee Leach

Dawn Madahbee Leach est une fière membre de la première nation Aundeck Omni Kaningon, sur l'île de Manitoulin, dans le Nord ontarien, où elle siège au conseil. À titre de directrice générale de la Waubetek Business Development Corporation depuis 1998, elle a participé à des investissements commerciaux de 75 millions de dollars dans des entreprises autochtones et de premières nations dans le Nord-est ontarien et des parties du Sud ontarien. Dawn est la première femme autochtone au Canada à diriger un établissement régional de prêts commerciaux. En 2004, Dawn a été reconnue comme « catalyseur » du développement économique par le journal Northern Ontario Business. Elle a également apporté une contribution au livre « Changing Lives: Women of Northern Ontario » ainsi qu'à l'ouvrage de Segsworth et Conteh, intitulé « Northern Ontario Economy ». Elle a été reconnue en 2010 comme l'une des 50 diplômés distingués de l'Université Laurentienne. Sous sa direction, Waubetek a reçu le prix d’excellence en affaires du Nord de l’Ontario (Northern Ontario Business Award) en 2016.

Madame Madahbee Leach a des grades en science politique et en droit des Universités York et Laurentienne. Elle est en outre diplômée du programme de développement économique de l'Université de Waterloo. Elle est actuellement membre du Conseil national de développement économique des Autochtones; elle y est vice-présidente du comité exécutif. Dans ce rôle, elle conseille le gouvernement fédéral en matière de développement économique autochtone au Canada. Elle est aussi membre du conseil d'administration de la Peace Hills Trust, du Réseau Local d’Intégration des Services de Santé et membre du conseil consultatif de l'Institut des politiques du Nord. Elle a été présidente de Société de développement du Nord de l'Ontario, administratrice de la Société de développement de l'Ontario ainsi que de l'Innovations Ontario Corporation. Avec le regretté Ray Martin, elle a été coprésidente du groupe qui a élaboré en 2008 le plan économique de la nation Anishinabek. Dawn est aussi la propriétaire principale d’Indigenous Business International.

Dawn a exercé de l'influence lors du démarrage de Great Spirit Circle Trail Inc., projet touristique, et elle continue d'y apporter régulièrement du soutien par des conseils. Par l'entremise de cette entreprise appartenant à une nation et qui a été reconnue comme l'un des produits touristiques phares des Autochtones du Canada, elle a représenté les Anishinabek et les entreprises de Manitoulin au niveau international, à titre d'excellente conférencière, et ce, en Australie, en Allemagne, aux É.-U. et au R.-U., où elle a partagé cette histoire de réussite.

Elle croit fermement que, en plus du développement économique et commercial, tenir compte des principes et valeurs des enseignements des Anishinabek est la solution à beaucoup de problèmes auxquels font face aujourd'hui les peuples autochtones.

Dr. George C. Macey

Dr. George C. Macey
Vice-président

George C Macey est DCD de la faculté de médecine dentaire de l’Université de Toronto depuis 1968, et il pratique à temps plein avec son épouse Krystyna, à Marathon (Ontario). Il a deux enfants adultes et trois chiens Shih tzu. Il est devenu membre honoraire de l’Université Lakehead en 2005 et a obtenu récemment la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II. Depuis 30 ans, George Macey est activiste communautaire et s’occupe de politique publique par l’entremise des chambres de commerce et de la politique partisane.

Dans son expérience professionnelle se trouvent les postes suivants : président des Chambres de commerce associées du Nord-Ouest de l’Ontario; président et président du conseil de la Voix commune du Nord-Ouest (The Common Voice Northwest); président de la Commission de développement de Marathon; membre du conseil d’administration du Centre de technologie du Nord-Ouest de l’Ontario (Northwestern Ontario Technology Centre).

Hal J. McGonigal

Hal J. McGonigal

Il est né à Parry Sound. Il a obtenu un grade en foresterie à l’Université de Toronto.

Sur le plan professionnel, il a travaillé pour les gouvernements fédéral et de l’Ontario – surtout à la conception et à la réalisation des programmes axés sur le développement régional, afin de relever les défis économiques de l’Est canadien et du Nord ontarien.

Depuis sa retraite chez FedNor en 1996, il est actif comme bénévole dans des organismes et projets de développement communautaire à Sault Ste. Marie. Hal et son épouse Judy vivent dans le canton de Prince, district d’Algoma.

Gerry Munt

Gerry Munt

Gerry Munt est un fonctionnaire à la retraite. Au cours de ses 40 ans de carrière dans quatre provinces, il a dirigé les activités de planification dans les agences gouvernementales responsables de la compensation des travailleurs, de l’éducation universitaire, de la santé et la sécurité au travail et des services sociaux. Plus récemment il était responsable de la planification stratégique et à moyen terme à l’Université Lakehead.

Il siège à présent sur le conseil d’administration du Centre régional des sciences de la santé de Thunder Bay (Thunder Bay Regional Health Sciences Center) et met son expertise de la planification au profit du prochain plan stratégique de l’Université Lakehead et du comité de planification du tournoi international de baseball junior.

Emilio Rigato

Emilio Rigato

Emilio Rigato, ingénieur de carrière, s'est mérité le prix du cadre de l'année en 1995, décerné par les entreprises du Nord de l'Ontario.

Depuis 2010, il est président d'ESLB Enterprises Inc., un cabinet d'experts-conseils à Thunder Bay; il est également consultant et gestionnaire de projets d'immobilisation, notamment un projet de cogénération du Nord ontarien.

De 2002 à 2010, Rigato était gestionnaire de projet de cogénération d'Algoma Steel à Sault Ste. Marie, ainsi que d'un projet de papier couché dans la péninsule de Gaspé au Québec.

Il a commencé sa carrière comme ingénieur d'usine en 1973 et travaillé pour plusieurs sociétés de l'Ontario, du Québec et de l'État de Washington. M. Rigato s'est occupé de divers organismes de Thunder Bay : membre du conseil de l'Administration portuaire de Thunder Bay; secrétaire exécutif du Da Vinci Centre; membre du conseil d'administration du Northwestern Ontario Innovation Centre; membre fondateur d'Ambassadors North West.

Dr. Brian Tucker

Dr. Brian Tucker
Conseil et secrétaire

Brian Tucker, Ph. D., est un écologiste qui se spécialise en écologie terrestre et en statistiques spatiales; il a de plus des acquis en restauration écologique. Il est résidant du Nord-Ouest ontarien et a de solides liens avec sa collectivité métisse, la façon traditionnelle de vivre, la pêche commerciale ainsi que les industries du trappage et de la coupe forestière. Il est actuellement gestionnaire de l'utilisation territoriale et du savoir métis traditionnels de la nation métisse de l'Ontario (NMO).

Brian est né et a été élevé dans le Nord-Ouest ontarien (Fort Frances), où son style de vie traditionnel a favorisé et entretenu un lien étroit avec les territoires et eaux du Nord. Ainsi, il a grandi en chassant, en pêchant, en faisant du trappage et en cultivant des plantes. Avant de terminer ses études secondaires et de passer au niveau postsecondaire, il a participé aux activités commerciales de la famille dans les domaines de la pêche, du trappage et de la coupe forestière. Il a également travaillé dans l'industrie touristique, surtout comme guide de pêche.

Brian a étudié à l'Université de l'Alberta à Edmonton (Ph. D. en écologie), où il a exploré de nouvelles méthodes d'analyse de données spatiales, les appliquant ensuite à l'écologie des plantes clonées. Pendant sa recherche à l'Université Laurentienne (pour la M. Sc. en biologie), Brian a examiné les gradients de composition communautaire de la végétation à petite échelle (topographique) et à grande échelle (impact de fusions historiques), à l'aide de modèles de Markov cachés. En outre, sa recherche à l'Université Laurentienne (pour son B. Sc. en sciences environnementales de la terre) comprenait l'examen des mêmes gradients, avec le modèle de Markov standard.

Avant ses études universitaires, Brian était au Confederation College de Thunder Bay (trois années en technologie du génie environnemental). Il a été boursier du CRSNGC (Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada) pendant ses études des premier, deuxième et troisième cycles.

Les études de Brian lui ont permis d'explorer le Nord ontarien et d'y vivre; au cours des ans, il s'est senti « chez lui » à Thunder Bay comme à Sudbury, y ayant des relations et des amis dans les établissements d'enseignement et dans la collectivité. Il en a tiré des connaissances sur la géographie, les gens, les problèmes et opportunités du Nord ontarien. Par ses études en Alberta, Brian a été exposé à des institutions d'enseignement de haut calibre. Cela a également servi à élargir sa compréhension de l'expérience canadienne, dans le sens de la diversité et de son uniformité, dans l'espace comme chez les personnes.

Éprouvant le besoin de retrouver ses racines familiales et sa collectivité du Nord-Ouest ontarien, Brian et sa famille ont déménagé à Fort Frances; là, il a terminé ses recherches doctorales de l'Université de l'Alberta. Pendant ce temps-là, il a consacré trois ans à enseigner une série de cours au campus de Confederation College de Fort Frances. Beaucoup de ces cours se trouvaient dans le cadre d'un enseignement à distance, et Brian a pu enseigner aux élèves et apprendre d'eux dans le Nord de la province.

Au cours des trois dernières années, Brian a travaillé au sein de la nation métisse de l'Ontario à la direction des terres, ressources et consultations (TRC). Il a été directeur de succursale de TRC, puis est maintenant directeur de l'utilisation territoriale et du savoir métis traditionnel de la nation métisse. Ce travail lui a permis de collaborer étroitement avec des collectivités métisses, des représentants industriels des secteurs des ressources naturelles et de l'énergie, ainsi que des représentants fédéraux et provinciaux de divers ministères, pour une gamme de projets et de problèmes. Brian a acquis de l'expérience en élaboration et mise en œuvre de politiques gouvernementales, en consultation des Autochtones, en développement des ressources du Nord ontarien; dans des projets d'infrastructure, la gestion de ressources naturelles et de projets d'éducation du Nord. Travailler avec la NMO a également permis à Brian d'être considérablement exposé à la gouvernance, aux droits et à la cultures des Métis. Dans le cadre de ce travail il a aussi pu visiter une bonne partie de l'Ontario. Chaque fois que possible, Brian aime passer du temps avec son épouse et son fils. Il apprécie aussi le canotage, la chasse, la pêche, le trappage et la littérature.

Pour en savoir plus sur le conseil d'administration, cliquez ici.

Conseil consultatif

Kim Jo Bliss

Kim Jo Bliss

Kim Jo Bliss a commencé à travailler à l'Emo Agricultural Research Station en 1988 à titre d'étudiante d'été. Bien que le nom de son employeur ait changé – elle travaille actuellement pour l'Université de Guelph –, elle fait de recherche appliquée en agronomie à l'Emo Station. Kim Jo est également propriétaire et exploitante de Beef Farm, au nord d'Emo, et est très fière d'élever du bœuf, des agneaux et maintenant des canards de qualité. La plupart de ses produits sont commercialisés par l'entremise de réseaux locaux. Kim Jo a cultivé jeune une passion pour l'agriculture, en passant la majeur partie de son temps sur la ferme de sa grand-mère.

Kim Jo consacre beaucoup de temps à promouvoir l'agriculture et tire de la fierté de la vie et du travail dans le Nord-Ouest ontarien. Elle aime aussi partager avec les autres les nombreuses raisons pour lesquelles ils devraient songer à vivre, à travailler et à élever des enfants dans le Nord.

Kim Jo participe bénévolement comme membre de divers comités locaux et provinciaux de l'agriculture. Elle est présidente de la Riverside Foundation et heureuse d'avoir des occasions de parler d'agriculture et de promouvoir celle-ci, que ce soit sur sa propre ferme ou dans un contexte scolaire.

Elle a une énorme passion pour enseigner à ses deux nièces la nécessité et la valeur de l'agriculture, ajoutant que beaucoup travailler ne fera jamais de mal à personne. 

Don Drummond

Don Drummond

Don Drummond a été choisi comme boursier de la Donald Matthews Faculty pour la politique publique mondiale, et ce, à l’Université Queen en juin 2010; il a été nommé coprésident de l’Institut C. D. Howe et du Conseil de la compétitivité fiscale en mars 2011. Monsieur Drummond et né et a été élevé à Victoria, en Colombie-Britannique; il est diplômé de l’Université de Victoria. Il a ensuite obtenu sa M. A. en économie de l’Université Queen. Il est également docteur honorifique de l’Université Queen.

Pendant près de 23 ans au ministère des Finances, Monsieur Drummond a occupé des postes progressivement supérieurs dans les domaines de l’analyse et de la prévision économiques, de la politique fiscale et de la politique en matière de taxes. Ses trois derniers postes ont été respectivement sous-ministre adjoint, Politique fiscale et Analyse économique; sous-ministre adjoint, Politique et Législation en matière de taxes; plus récemment, sous-ministre associé. À ce dernier poste, Don Drummond était chargé d’analyse économique, de politique fiscale, de politique liée aux taxes, de politique sociale et de relations fédérales-provinciales. En particulier, Monsieur Drummond coordonnait la planification des budgets fédéraux annuels.

De 2000 à 2010, il a été vice-président et économiste en chef, Banque TD. Il y a dirigé des travaux d’analyse et de prévision du rendement économique au Canada et à l’étranger. Les Services économiques TD ont également analysé les politiques clés qui influencent le rendement économique, y compris les politiques monétaires et fiscales.

John Fior

John Fior

John Fior est originaire de Sudbury. Il a obtenu son grade en géographie appliquée, ainsi que des certificats en économie et en administration publique, au Ryerson Polytechnical Institute (Université) en 1983. John est membre de l’Institut canadien des urbanistes et de l’Institut des planificateurs professionnels de l’Ontario.

Il a plus de trente ans d’expérience en aménagement du territoire et en gouvernance locale, dans les secteurs public comme privé. Il a passé la première partie de sa carrière dans le Sud ontarien, travaillant en consultation et avec plusieurs municipalités, notamment la Ville de Niagara Falls, le canton de West Lincoln et la Ville de Milton.

John a déménagé dans le Nord ontarien en 1994, avec le Parry Sound District Land Division Committee (par l’entremise du ministère des Affaires municipales et du Logement), puis a continué en consultation pendant plusieurs années, avant de se joindre à la Ville de North Bay. Pendant qu’il était à l’emploi de cette ville, il était chef d’équipe pour la préparation et la réalisation du plan communautaire relatif à l’amélioration du centre-ville. Il est actuellement greffier/agent administratif en chef et directeur de la Planification et du Développement à la municipalité d’East Ferris.

John réside dans la ville de North Bay, avec son épouse et ses deux enfants.

Ron Garbutt

Ron Garbutt

Ron Garbutt est actuellement counseiller municipal de la Municipalité de French River. Il a été éelu conseiller du quartier 1 en 2007, en 2010 et en 2014; il est resident de French River depuis 2001. Ronald est retraité de la consultation chez Vale depuis 2014, et dans son autre experience de travail, se trouve le role de formateur en planifcation, et ce, pour le personnel de supervision opérationnelle et de l’entretien chez INCO. En 2002, Ronald prenait sa retraite d’INCO, après 34 ans avec cette société, y ayant débuté comme apprenti en 1967.

Jean Paul Gladu

Jean Paul Gladu

Jean Paul (JP) Gladu est actuellement président et chef de la direction du Conseil canadien pour le commerce autochtone (CCCA), dont le siège social est à Toronto. Anishinaabe de Thunder Bay, JP est membre de la première nation Sand Point, qui se trouve sur les rives de l'est du lac Nipigon.

M. Gladu possède plus de deux décennies d'expérience dans le secteur des ressources naturelles. Dans son cheminement professionnel se trouve du travail avec des collectivités et organismes autochtones, des groupes environnementaux non gouvernementaux, des industries et gouvernements au Canada. Il a conçu un certain nombre de publications liées aux questions autochtones, dont celles-ci : certification de forêts, collecte de valeurs autochtones, opportunités relatives au biocarburant, plan d'utilisation de territoires communautaires de premières nations, critères et indices de la foresterie durable, développement de produits du cèdre.

Avec une passion pour sa collectivité, sa culture et ses traditions, M. Gladu apporte le passé, le présent et le futur à la table, orientant les entreprises canadiennes et autochtones vers des partenariats durables et une prospérité économique commune. JP participe régulièrement par des blogues à une section en ligne, National Post Entrepreneur.

Négociateur expérimenté, JP a participé auj développement d'entreprises dans le Nord ontarien. JP a obtenu en 1993 un diplôme de technicien en foresterie et, en 2000, un diplôme de premier cycle en foresterie, de l'Université Northern Arizona. Il a reçu de l'Université d'Ottawa son grade de MBA pour cadres.

Audrey Glibeau

Audrey Glibeau

Peter Goring

Peter Goring

Peter Goring est issu d'une famille ayant des liens étroits dans le milieu des affaires sudburois. Né et éduqué à Sudbury, il a reçu son diplôme en commerce de l'Université Laurentienne en 1967. En 1970, il est devenu comptable agréé au sein du cabinet Clarkson Gordon (aujourd'hui Ernst & Young), et il a travaillé comme professionnel de la finance de l'immobilier pendant plus de 40 ans dans les marchés canadiens et américains. Possédant une vaste expérience comme cadre supérieur au sein des entreprises privées et publiques, il a assuré un leadership dans le financement, les acquisitions et la restructuration. Plus récemment, il a travaillé avec le Minto Group Inc., une compagnie de développement immobilier à Ottawa ayant des ensembles résidentiels et des intérêts commerciaux dans les marchés immobiliers de l'Ontario, de l'Alberta et de la Floride. En 2007, il a pris sa retraite de son poste à temps plein chez Minto, tout en demeurant membre du conseil d'administration et président du comité de vérification.

Peter a toujours conservé un vif intérêt en politique publique, par son implication dans l'industrie immobilière et dans divers organismes industriels et d'intérêt public. De même, Sudbury et le Nord ontarien maintiennent toujours fortement son intérêt; il a siégé au Conseil des gouverneurs et ensuite, à la direction de la Fondation de l'Université Laurentienne. Grâce à la Fondation de la famille Goring, Peter continue à démontrer son intérêt pour les affaires nord-ontariennes en tant que commanditaire de la série de conférences de la famille Goring sur le développement économique durable dans le Nord.

Bien qu'il habite actuellement à Toronto, il voyage fréquemment.

Frank Kallonen

Frank Kallonen

Frank Kallonen a été président et chef de la direction du groupe d’entreprises Greater Sudbury Utilities, ce qui comprend Hydro du Grand Sudbury, Agilis Networks et @Home Energy, since 2009.

Kallonen est bien connu pour sa compréhension générale des problèmes auxquels font actuellement face les secteurs de l’énergie et des télécommunications. Il a débuté sa carrière comme électricien de lignes sous tension et a occupé depuis divers postes, jouant pratiquement chacun des rôles au sein de l’industrie de la distribution d’énergie, entre autres, deux ans comme représentant national du Syndicat canadien de la fonction publique. En 2000, M. Kallonen faisait partie de l’équipe consultative technique de la mise en service du marché de la SIERE et a dirigé le projet d’Hydro du Grand Sudbury, afin de préparer l’ouverture du marché de l’électricité.

Nommé v.-p. des Services concurrentiels en 2004, il a géré le processus de découplage, aux fins de la conformité au code régissant les sociétés affiliées, puis a fait progresser les affaires de télécommunications du SSG, depuis un réseau municipal vers un transporteur régional du Nord-Est ontarien.

Kallonen est une force motrice du « Client d’abord », un groupe des sept services publics progressistes, qui collaborent afin de parvenir à des efficacités et de défendre les intérêts de leur clientèle; il est membre du panel CF Founders.

Seppo Paivalainen

Seppo Paivalainen

Allyson Pele

Allyson Pele

Ogimaa Duke Peltier

Ogimaa Duke Peltier

 Le cheminement de carrière d'Ogimaa Duke Peltier est fondé sur les enseignements historiques et culturels de sa famille et de ses aînés. Depuis plus de 15 ans, ses liens de parenté étroits avec la communauté de Wiikwemkoong l'ont inspiré et préparé pour des positions de leadership en développement communautaire sur l'Île Manitoulin, en Ontario et en Saskatchewan. Duke a fréquenté l'Université Laurentienne à Sudbury, se concentrant en études autochtones. En tant que leader éduqué et ancré dans la culture, il s'intéresse particulièrement à la promotion de l'excellence dans sa communauté. Il croit fermement que ce n'est que lorsque les membres de la bande auront l'occasion d'atteindre leur plein potentiel et de développer leurs dons spéciaux qu'ils pourront prendre leur juste place dans tous les secteurs de la société.

Ogimaa Peltier a démontré son engagement envers son peuple tout au long de sa carrière, depuis ses débuts comme responsable du marketing et membre du conseil de Wiikwemkoong, à son rôle actuel de chef élu pour un deuxième mandat de la réserve indienne non cédée de Wiikwemkoong. Il a également siégé à plusieurs conseils d'administration, y compris des organismes communautaires, et il aime beaucoup participer à des initiatives sportives. Grâce à son leadership en affaires, en politique, en éducation et en service communautaire, Duke compte de nombreuses réussites, mais il est surtout fier de ses initiatives de partenariat avec des représentants communautaires non autochtones, ce qui mène à un changement progressif.

Sous la direction d'Ogimaa, la communauté a progressé dans la prise de contrôle de son destin grâce à deux grandes initiatives qui ont été adoptées, soit la Constitution Wiikwemkoong - Wiikwemkoong Gchi-Naaknegewin et le projet de loi des enfants de Wiikwemikong.

Duke et son épouse Nicole habitent à Wiikwemkoong avec leurs trois enfants.

Peter Politis

Peter Politis

 Passionné du Nord, Peter a un talent pour rassembler les gens du Nord (y compris les municipalités et les communautés des Premières Nations) dans le but de les organiser et de collaborer à la prise en charge directe de leurs propres destins. Il est engagé à bâtir un Nord ontarien fier, qui grandira et qui s'épanouira pour les générations à venir. Peter espère que son poste de maire se prêtera bien à ces objectifs.

En tant que consultant principal chez For Evergreen Innovative Strategies depuis plus de dix-sept ans, Peter est spécialisé dans la négociation, la médiation et le développement commercial autochtones. Ses intuitions rares et son talent particulier pour l'innovation viennent constamment briser les barrières, forgeant des accords progressifs et des partenariats durables entre le gouvernement, le secteur industriel, les municipalités et les communautés autochtones partout au Canada.

Ses réalisations démontrent manifestement son affinité pour trouver des solutions créatives et innovatrices face aux obstacles les plus difficiles et inattendus et, dans certains cas, lorsque d'autres avant lui ont échoué. Un agent de changement, il comprend que les grandes organisations sont toujours en train de se réinventer. Ayant fréquenté les institutions les plus prestigieuses au monde, telles que Harvard University, il possède beaucoup d'expérience et d'éducation dans des disciplines clés comme la négociation, la facilitation, la gestion des personnes et des affaires, la planification stratégique, la gestion des risques et les remues-méninges. Récemment, il a été reconnu pour ses réalisations créatives lorsqu'il a été nommé pour le prestigieux Prix du premier ministre pour les diplômés des collèges de l'Ontario dans la catégorie des affaires, et il a reçu la Médaille du jubilé de diamant de la reine pour son engagement volontaire à sa communauté et à son pays. À ce jour, son expérience, ses perspectives uniques et son approche inusitée ont contribué de façon déterminante à son rendement impressionnant dans l'avancement des partenariats autochtones et des relations de développement économique.

Comme maire de Cochrane en Ontario, il mène la croissance et le développement de l'une des communautés les plus dynamiques du Nord de l'Ontario. Se passionnant toujours pour la préservation du mode de vie du Nord, il demeure actif dans les initiatives régionales principales telles que le Plan de croissance du Nord de l'Ontario et la création d'une initiative de lobbying propre au Nord qui donnera une voix à ses résidents. Dans la sphère publique, Monsieur le Maire Politis est rapidement en train d'acquérir la même réputation qui l’a démarqué dans sa pratique privée, soit celle d'avoir un flair pour trouver des solutions innovatrices à des défis inattendus dans les communautés de Cochrane et du Nord de l'Ontario.

Ensemble, son expérience en commerce industriel et en politique, sa réflexion stratégique et son style franc-parler ont joué un rôle important dans ses réussites jusqu'à ce jour, et continueront sans doute de le faire dans ses futurs succès.

Tina Sartoretto

Tina Sartoretto

Tina Sartoretto, est actuellement la fière mairesse de Cobalt, en Ontario. Après sa retraite, elle est revenue dans son patelin natal et a opté pour un engagement communautaire de la façon qu'elle connaissait le mieux. Ayant consacré toute sa carrière à l'éducation postsecondaire, elle ne pouvait s'imaginer de se la couler douce dans une retraite paisible.

Elle a une maîtrise en éducation de l'Université de Boston ainsi qu'un baccalauréat en éducation physique et de la santé de l'Université Laurentienne. Elle a travaillé dans des milieux collégiaux et universitaires au cours de sa carrière, à titre de professeure d'administration et de sciences de la santé ainsi qu'aux niveaux de cadres débutants en administration.

Après avoir passé à l'Université Laurentienne, au Cambrian College et au Collège Boréal toutes ses 30 années de travail, elle comprend le rôle important que jouent l'éducation et la recherche dans la santé et la prospérité de nos collectivités.

En 2008, elle quittait pour sa retraite le système collégial de l'Ontario, et au cours de ses 19 dernières elle avait occupé des postes de cadre. En tant que registraire et directrice des services aux étudiants au Cambrian College, ses responsabilités englobaient les dossiers des étudiants, les services de santé, les services aux étudiants autochtones, le counseling, l'aide financière et le logement des étudiants. Pendant qu'elle était en poste à Cambrian, elle a dirigé le développement et la mise en œuvre du Service des admissions des collèges de l'Ontario, qui traite plus de 200 000 inscriptions collégiales par année.

À titre de vice-présidente des services aux étudiants et de soutien aux études au Collège Boréal, elle était responsable de l'administration et du développement des programmes d'études ainsi que d'un certain nombre de projets variés. Pendant qu'elle se trouvait au Cambrian College et au Collège Boréal, elle a travaillé minutieusement à améliorer la reconnaissance des crédits collégiaux pour les étudiants se dirigeant vers l'université. Elle a aussi travaillé de très près avec le Wabnode Institute à améliorer le niveau de soutien et des services destinés aux élèves des Premières Nations.

Sur le plan administratif, ses intérêts ont toujours été pour l'éducation, les services en matière de santé et de ressources humaines. À titre de mairesse de Cobalt, elle est capable d'apporter à la table ses nombreuses années d'expérience et sa compréhension des mécanismes gouvernementaux.

Bill Spinney

Bill Spinney

Bill est né et a été élevé dans la péninsule du Niagara. Il a obtenu son baccalauréat en économie et en science politique à l’Université Wilfrid-Laurier en 1975 et, oui, il y était lorsque cette dernière s’appelait la Waterloo Lutheran University!

Bill et son épouse Dre Susan West D.M.V. ont déménagé à Parry Sound en 1986, lorsque l’employeur de Bill a répondu à leur demande de sortir du Grand Toronto. Depuis 1988, Bill fait partie du Community Business & Development Centre de Parry Sound, du bureau du Programme de développement des collectivités (DC) pour le secteur de Parry Sound Ouest et, plus récemment (1999), il devenait le directeur général. Miser sur une base d’employeurs de petites entreprises, être conseiller et voir aux prêts du développement ont été et continuent d’être une expérience enrichissante pour quiconque s’occupe du programme de DC... « cherchez toujours une façon de dire oui ».

Au niveau local, Bill a servi comme président de la Chambre de commerce du secteur de Parry Sound et a été membre des conseils d’administration du West Parry Sound Health Centre et de la Georgian Bay Biosphere. Au niveau provincial, il a été président du conseil de Développement des collectivités (Ontario) (2009-2010) et président de la Société ontarienne d'assurance-dépôts.

Dre Sue et Bill ont élevé trois enfants à leur domicile de Nobel et choient maintenant quatre petits-enfants, bientôt cinq; ils sont entièrement à la merci d’un chien et de deux chats, tous des animaux de compagnie qui ont eu la bonne fortune d'avoir été secourus.

David Thompson

David Thompson

David Thompson est gestionnaire de projet du Rural Agri-Innovation Network (RAIN); il s'occupe de l'élargissement du secteur agricole du Nord ontarien depuis 2007. Il a acquis de l'expérience en développement économique agroalimentaire et fait des études de recherche appliquée en agronomie. Pour RAIN, son travail est lié à des projets d'infrastructure régionaux : tuyaux de drainage, défrichement et traitement à valeur ajoutée.

En 2012, David obtenait son grade MBA en développement économique communautaire, à l'Université du Cap-Breton; il s'y est concentré sur les problèmes politiques reliés à l'élargissement du secteur agroalimentaire par l'entremise de modèles coopératifs. Avant de s'occuper de développement économique, David avait une entreprise de TI spécialisée dans le développement du Web et le réseautage. David a été bénévole actif et membre du conseil d'administration d'Habitat pour l'humanité, de Sault Ste. Marie et la région. David a été élevé à Thessalon et vit maintenant à Sault Ste. Marie avec son épouse et son fils.

Pour en savoir plus sur le conseil consultatif, cliquez ici.

Conseil de recherche

John Allison

John Allison

John Allison, Ph. D. est professeur adjoint de la faculté de l’Éducation à l’Université Nipissing. Il enseigne l’éducation et la scolarité aux étudiants des premier et deuxième cycles ainsi que l’enseignement international dans toutes les Divisions. Il est historien et a obtenu son doctorat en histoire de l’éducation à l’Université de Toronto. Ses intérêts portent sur l’histoire de l’éducation, la technologie de l’enseignement, la gouvernance mondiale en éducation, les pratiques exemplaires en enseignement supérieur, les stages internationaux, les histoires de la vie professionnelle d’enseignants (masculins).

Hugo Asselin

Hugo Asselin

Randy Battochio

Randy Battochio
Chair

Randy Battochio est gestionnaire en Recherche appliquée au Collège Boréal de Sudbury (Ontario). Randy possède un doctorat en philosophie, du Programme des études humaines (Ph. D) de l’Université Laurentienne; ses écrits ont de plus paru dans des publications universitaires soumises à l’examen des pairs, et il a fait des présentations internationales. Dans son rôle au Collège, Randy invite les sociétés et organismes sans but lucratif à faire participer les chercheurs du Collège et à se servir de l’équipement et des infrastructures qui se trouvent sur ce campus, afin de procéder à de la recherche appliquée. Parmi les tâches reliées à son rôle se trouvent l’établissement de relations avec les sociétés et organismes du Nord ontarien; l’exposition des besoins en recherche appliquée et des capacités pendant le partenariat; la participation à la rédaction de demandes de subventions reliées à des programmes, en tenant compte des sources de financement pertinentes; la gestion de toute la logistique, jusqu’à la fin de l’étude. Enfin, Randy sert d’agent de liaison entre les chercheurs communautaires et le comité de déontologie de la recherche du Collège Boréal.

Gayle Broad

Gayle Broad

Gayle Broad, Ph. D., est professeure adjointe du programme communautaire de développement économique et social (PCDES) à l'Université Algoma, de Sault Ste. Marie, en Ontario, et directrice de la recherche à l'Institut NORDIK, un institut de recherche communautaire à l'Université Algoma. Elle est également spécialiste au Centre for Cooperative Studies, à l'Université de la Saskatchewan.

Depuis toujours résidante du Nord ontarien, les connaissances et l'intérêt de Gayle en rapport avec la dépendance des ressources et ses effets sur les gens et l'environnement l'ont menée à adopter une approche globale en recherche sur la durabilité et la résistance, notamment dans divers domaines tels que la culture et les arts, le logement et la pauvreté, la responsabilité des travailleurs et les coopératives. Parmi ses intérêts en recherche se trouvent le développement économique communautaire et l'économie sociale; la participation des femmes dans l'économie; les mouvements pour une alimentation locale; les produits forestiers autres que du bois; la recherche avec les Premières Nations. La recherche récente et en cours de Gayle comprend du travail auprès des collectivités des Premières Nations, afin de répondre à leurs besoins en éducation et en recherche; du travail avec les producteurs et consommateurs locaux d'aliments, afin de mettre sur pied de solides réseaux d'« achat local »; du travail avec un groupe de sept collectivités en Colombie et lié à des enjeux semblables. Elle a fait connaître ses travaux au Canada et à l'étranger; souvent, elle anime des ateliers, est invitée à présenter des exposés et des webinaires traitant de divers sujets. 

George  Burton

George Burton

George Burton en est à son deuxième mandat comme président et chef de la direction du Canadore College.

Burton a une longue histoire à ce collège; il en est diplômé du programme des loisirs et du leadership; sa carrière a ensuite été lancée au bureau du registraire.

Avant le renouvellement de son mandat au Canadore, Burton a été vice-président, Gestion des inscriptions et Services aux étudiants, au Loyalist College. Pendant ce temps-là, il a aussi joué le rôle de vice-président, Enseignement, en plus de ses portefeuilles d'activités de base, puis celui de directeur exécutif du Loyalist Training and Knowledge Centre. Burton a consacré six années au George Brown College, à titre de registraire et de directeur de l'administration et des services d'information aux étudiants. Au-delà de sa grande expérience au sein du système collégial de l'Ontario, Burton a également des antécédents bien établis dans le secteur privé, ayant assumé des responsabilités de gestion supérieures aux Services financiers Canada Trust et chez Telmar HMS Ltd.

L'engagement communautaire, le bénévolat et la formation permanente sont tous extrêmement importants pour Burton. Les travaux des comités l'accaparent et il est membre de ceux-ci : Comité des présidents, Collèges Ontario; conseil d'administration, College Employer Council; conseil d'administration (présidence), Service des admissions des collèges de l'Ontario (SACO); conseil d'administration, Contact North/Contact Nord; conseil d'administration, North Bay and District Multicultural Centre; conseil d'administration (trésorier), North Bay Jack Garland Airport Corporation; conseil d'administration, Ontario Colleges Library Service. Il est membre du comité d'Innovation Initiatives Ontario North (IION); du comité mixte des relations – Réseau universitaire des sciences de la santé, hôpital régional de North Bay. Burton a aussi fièrement servi comme président du conseil du programme des bourses provinciales de la Fondation Trillium de l'Ontario, comme membre du conseil d'administration du Variety Village; il est aussi ancien directeur de l'Orchestre national des jeunes du Canada. En 2013, Burton était assermenté comme colonel honoraire du 21e Escadron d'entraînement opérationnel de contrôle et d'alerte à la 22e Escadre North Bay.

Burton est diplômé du Canadore College dans les domaines de la récréation et du loisir; est bachelier en sciences de l'Université d'État Lake Superior, puis maître ès arts en éducation, de l'Université Central Michigan.

Robert Campbell

Robert Campbell

Robert Campbell est devenu le 14e président et vice-chancelier de l’Université Mount Allison le 1erjuillet 2006, et il en est à son second mandat de cinq ans. Il a commencé sa carrière à l’Université Trent, où il a été vice-président et doyen des Arts et des Sciences, fondateur du programme international de Trent, avec Jack Matthews, et le prix Symons pour l’enseignement lui a été remis. Il a été doyen des Arts à l’Université Wilfrid Laurier, avant d’arriver à Mount Allison.

Campbell est actuellement membre de conseils d’administration de divers organismes professionnels, y compris l’Association des universités et collèges du Canada, l’Association des universités de l’Atlantique (dont il a été le président en 2010-2011 et 2012-2013), l’Atlantic Institute of Market Studies (vice-président), la Canadian Association of Accredited Independent Schools (CAIS). Son nom s’est trouvé à trois reprises dans la liste des 50 premiers chefs de la direction par l’Atlantic Business Magazine.

Robert Campbell a un B. A. spécialisé de l’Université Trent ainsi qu’une M. A. en science politique et en économie de l’Université de Toronto. Il a obtenu son Ph. D. en économie politique à la London School of Economics; c’est alors qu’il a accumulé les éléments de base de ses ouvrages Grand Illusions: The Politics of the Keynesian Experience in Canada et The Full Employment Objective.

Robert Campbell a écrit abondamment sur les politiques canadiennes, y compris quatre éditions de The Real Worlds of Canadian Politics. Il a été rédacteur en chef ou président de la Revue d’études canadiennes pendant deux décennies. Il est expert international et consultant en matière de systèmes postaux et de leur modernisation; il a écrit deux livres sur les postes — The Politics of the Post et The Politics of Postal Transformation. Il a été président du panel fédéral qui a produit le document Strategic Review of the Canada Post Corporation, en 2008.

Campbell est marié à Christl Verduyn, Ph. D, et ils ont quatre enfants — Malcolm, Lachlan, Colin, and Frances.

Iain Davidson-Hunt, Ph.D

Iain Davidson-Hunt, Ph.D

Jonathan Dewar

Jonathan Dewar

Plus récemment, Jonathan Dewar a été directeur du Shingwauk Residential Schools Centre et conseiller spécial du président de l’Université Algoma à Sault Ste. Marie (Ontario), où il a dirige la recherche, l’enseignement ainsi que la programmation de services communautaires, dont des projets de musées et de galeries. De 2007 à 2012 il a été directeur de la recherche à la Fondation autochtone de guérison; il est aussi l’ancien directeur du Centre Métis, de Organisation nationale de la santé autochtone. Jonathan a des racines mixtes; il est descendant de grands-parents Huron Wendat, écossais et canadiens-français; dans ses antécédents scolaires se trouvent les littératures et le théâtre autochtones, les études indigènes et la conception-rédaction. Ancien boursier de doctorat du CRSH, Jonathan explore dans sa recherche le rôle de l’art et de l’artiste dans la vérité, dans la guérison et la réconciliation en rapport avec les pensionnats indiens et en rapport avec la Commission de vérité et de réconciliation du Canada. Il termine également un doctorat en études canadiennes à l’Université Carleton.

Livio Di Matteo

Livio Di Matteo

Livio Di Matteo, boursier principal à l’Institut Fraser, est professeur d’économie à l’Université Lakehead de Thunder Bay (Ontario); il s’y spécialise en politiques publiques, en économie de la santé, en finance publique et en histoire économique. Sa recherche récente portait sur les dépenses en soins de santé et leur durabilité.

Di Matteo est membre du groupe consultatif pour les dépenses nationales en santé de l’ICIS , du Réseau des bases factuelles, et il est un collaborateur du blogue économique Worthwhile Canadian Initiative.

Son nom parait dans le Canadian Who’s Who depuis 1995; il a obtenu un Ph. D. de l’Université McMaster, une M. A. de l’Université Western (Ontario) et un B. A. de l’Université Lakehead.

Morley Gunderson

Morley Gunderson

Morley Gunderson, Ph. D., est professeur au Centre des relations industrielles et des ressources humaines ainsi qu’au département d’Économie de l’Université de Toronto. Il est également titulaire de la Chaire CIBC pour l’emploi des jeunes.

L’Université de Toronto a créé le prix Morley Gunderson en 1997, en hommage aux dix années de cet homme comme directeur du Centre des relations industrielles et des ressources humaines.

En 2008, le professeur Gunderson était intronisé membre de la Société royale du Canada en raison de ses travaux d’érudit reconnu au niveau international et parce que sa recherche, son renforcement de l’établissement et son enseignement ont transformé le domaine des relations industrielles au Canada, depuis une discipline descriptive et institutionnelle en une discipline utilisant des techniques quantitatives et analytiques rigoureuses.

Anne-Marie Mawhiney

Anne-Marie Mawhiney

Anne-Marie Mawhiney est actuellement conseillère spéciale du président à l’Université Laurentienne, à Sudbury. Avant elle était doyenne des Écoles professionnelles et professeur titulaire de l’Université Laurentienne. Anne-Marie a un doctorat de l’Université York et a été directrice de l’Institut nord-ontarien de recherche et de développement de 1991 à 1994 et de 1995 à 1997. Elle est une chercheuse principale dans le cadre de l’étude sur le suivi et l’adaptation d’Elliot Lake ainsi que directrice de la rédaction de Rebirth: Political, Economic, and Social Development in First Nations.

Leata Rigg

Leata Rigg

Leata a grandi dans le Nord ontarien, obtenu son baccalauréat en sciences infirmières à l’Université Laurentienne et sa maîtrise en soins infirmiers à l’Université Athabasca. Leata a une solide expérience clinique qu’elle apporte au Northern College, avec 35 ans aux soins d’urgence (SU) et aux soins intensifs (USI) à l’hôpital Timmins et du district (HTD), à l’hôpital St. Mary’s (Timmins) et à l’hôpital Memorial de Sudbury. Elle a été praticienne principale en chef au SU et à l’USI, puis chef de l’accréditation de l’HTD. Elle est arrivée à la faculté des Sciences de la santé au Northern College en août 2007; elle enseigne au programme de premier cycle et au programme des soins infirmiers pratiques. Leata enseigne en classe et dans des milieux cliniques. Ses intérêts en recherche sont la conversation d’encouragement pour les étudiants, afin de faciliter la communication avec les clients atteints d’aphasie; il y aussi les soins palliatifs et les divers styles d’enseignement qui améliorent le transfert du savoir. Elle fait bénéficier de son expérience la collectivité, en étant coprésidente de l’équipe des soins palliatifs de Timmins, puis à titre de membre du conseil d’administration d’Horizon – Timmins Palliative Care Incorporated.

Brenda Small

Brenda Small

Brenda Small est vice-présidente du Centre for Policy in Aboriginal Learning (centre des politiques sur l’apprentissage autochtone) au Confederation College, à Thunder Bay (Ontario). Auparavant, elle a occupé au Collège les postes de vice-présidente des Relations autochtones et de doyenne du Negahneewin College. Brenda a étudié à l’Université Ryerson, à l’Université Algoma et à l’Universié de Toronto. Elle est avocate, a été admise au Barreau de l’Ontario, mais ne pratique pas actuellement. Brenda a été élevée à Moose Factory et à Sault Ste. Marie, et ses parents sont des Cris de la côte est de la baie James. Brenda croit en l’importance de l’éducation postsecondaire et imagine un milieu d’apprentissage où tous les étudiants échangent entre eux pour donner suite à des idées et pour parvenir à leur propre autonomie.

J.D. Snyder

J.D. Snyder

J. D. Snyder dirige actuellement les projets du MSU Center for Community and Economic Development Binational Regional Collaboration and Innovative Export Strategies, financés par le programme du MSU Institute for Public Policy and Social Research's Michigan Applied Public Policy Research. Il a antérieurement conçu et dirigé le projet financé par USEDA, East Michigan and Eastern Upper Peninsula Regional SME Exporting & Bi-National Strategies. Il a aussi été directeur du Northern Michigan Capital Access Project, avec financement d’USDA, et d'un projet reconnu au pays, avec financement d’USEDA, et devant apporter un soutien à une planification régionale innovatrice pour le Michigan Nord dans l'économie du savoir mondiale. Sous sa supervision, ce dernier projet a produit six livres blancs sur l'apprentissage collaboratif (coapprentissage) et le rapport Northern Michigan Knowledge Economy Indicators (2009). Il a conçu, élaboré et géré une gamme variée de projets, depuis des démonstrations de recyclage de plastiques d'automobiles avec le Detroit 3’s Vehicle Recycling Partnership, jusqu'à une enquête sur la faisabilité du recyclage de déchets de bois urbains pour de nouvelles utilisations sur le marché secondaire. Il a servi comme conseiller en environnement auprès du gouverneur du Michigan, James J. Blanchard (1984-89), puis de directeur du Michigan Office of the Great Lakes (1989-90). À titre de membre de la Commission des Grands Lacs, il a dirigé des groupes de travail axés sur les interventions d'urgence en cas de déversement d'hydrocarbures, ainsi que sur l'érosion et le contrôle des sols. Il a une M. Sc. en développement des ressources, de l'Université Michigan State, puis un B.A. en histoire de l'Université Wayne State, à Détroit.

Lindsay Tedds

Lindsay Tedds

Lindsay Tedds est professeure associée à la School of Public Administration (école d’administration publique) de l’Université de Victoria. Sa recherche et son domaine d’enseignement principaux sont la recherche économique appliquée et l’analyse des politiques, un accent particulier étant mis sur la conception et la mise en œuvre de la politique fiscale. Elle a rédigé un certain nombre d’articles de revue soumis à une évaluation par les pairs, de chapitres de livres, de rapports techniques ainsi que deux livres dans ce domaine. Lindsay a de plus occupé plusieurs postes au sein du gouvernement du Canada ainsi que dans une administration municipale, dans les domaines de l’économie publique et de la mise en œuvre de politiques.

Pour en savoir plus sur le conseil de recherche, cliquez ici.

Chercheurs associés

David MacKinnon

David MacKinnon
Boursier pour les flux fiscaux

David MacKinnon, natif de l’Île-du-Prince-Édouard, est bachelier ès arts (spécialisé en économie) de l’Université Dalhousie et MBA de l’Université York. Il a reçu une bourse du Centenaire de la Banque Canadienne Impériale de Commerce et de l’Université York, afin d’étudier aux universités York, de Harvard et d’Oxford ainsi qu’à l’European Institute of Business Studies.

Monsieur MacKinnon a été directeur, Planification et Économie, ainsi que directeur exécutif, Stratégie du développement, au ministère du Développement économique de la Nouvelle-Écosse, de 1976 à 1981. Il a subséquemment occupé plusieurs postes supérieurs dans la fonction publique de l’Ontario et à la Banque de Montréal; il a aussi été chef de la direction de l’Association des hôpitaux de l’Ontario, de 1996 à 2003.

David MacKinnon est membre public du Council of the Ontario College of Physicians and Surgeons, président de son comité des finances et membre de ses comités exécutif, des plaintes et de la sensibilisation. Il est membre de plusieurs conseils d’administration, dont celui du West Park Health Centre et du Conseil canadien des normes. Il conseille également la Chambre de commerce de l’Ontario et d’autres organismes dans des affaires de fédéralisme fiscal.

Dr. Barry Prentice

Dr. Barry Prentice
Boursier pour les transport

Dr. David Robinson

Dr. David Robinson
Boursier pour les décisions locales

David Robinson est directeur de l’Institut Nord-Ontarien de Recherche et de Développement, à l’Université Laurentienne. En tant qu’expert en développement économique du Nord ontarien, il a été la première personne à signaler et à promouvoir comme domaine chef de file le secteur de l’approvisionnement et des services miniers du Nord ontarien. Il a également été la première personne à proposer l’École d’architecture du Nord de l’Ontario. Il a été consultant pour les collectivités dépendant des forêts et écrit sur l’économie de la foresterie communautaire. Il est surtout connu pour ses rubriques mensuelles dans le Northern Ontario Business Magazine, ainsi que dans Sudbury Mining Solutions, publication spécialisée du secteur de l’approvisionnement et des services miniers, qu’il a d’ailleurs contribué à créer. Il participe souvent à des entrevues dans les médias électroniques; il a plusieurs fois été invité à l’émission Agenda de TVO; en outre, il est fréquemment conférencier invité à des réunions et activités.

David enseigne la théorie des jeux, l’économie des ressources naturelles, les statistiques et l’économétrie. Il a été actif dans la mise sur pied de la nouvelle École du développement du Nord, et il a aidé à promouvoir divers projets dans la collectivité.

Dr. Elizabeth Wenghofer

Dr. Elizabeth Wenghofer
Boursière pour la santé dans les milieux ruraux et du Nord

Avant d’être nommée directrice de l’École de santé dans les milieux ruraux et du Nord de l’Université Laurentienne, le 1erjuillet 2011, Elizabeth a été directrice intérimaire de la Recherche au CReSRNrom, d’avril 2010 à juin 2011. Elle est arrivée à l’École de santé dans les milieux ruraux et du Nord de l’Université Laurentienne en 2007, où elle enseigne au niveau du programme interdisciplinaire du doctorat en santé dans les milieux ruraux et du Nord.

Elizabeth a obtenu en 2005 son Ph. D. en sciences médicales (recherches en services de santé) à l’Institute of Medical Sciences, de la faculté de Médecine, de l’Université de Toronto. En recherche, Elizabeth s’intéresse à ce qui suit : rendement des médecins; formation médicale permanente/perfectionnement professionnel; planification des ressources humaines en santé; gouvernance professionnelle et évaluation de programme. Dans ses activités actuelles de recherche, elle enquête sur les facteurs qui influencent le rendement de la pratique pendant la carrière d’un médecin; l’accent y est mis sur la compréhension des relations entre le rendement, le contexte de la pratique et le perfectionnement professionnel permanent.