Écrivez pour nous

Nous vous invitons à nous aider à explorer tous les domaines de la politique publique en écrivant pour nous dans une de plusieurs manières.

1. Présentez vos travaux ou de la recherché existante

Si vous avez publié, ou êtes sur le point de le faire, avez lu, ou s’il vous revient simplement à l’esprit d’avoir lu un article ou un rapport ayant des répercussions sur un de ces six domaines et qui est pertinent pour le Nord ontarien, dites-le nous. Nous sommes heureux de présenter les travaux des autres, surtout parce que nous n’avons pas de raison de consacrer des ressources précieuses à explorer des points qui ont déjà été bien expliqués par eux.

Veuillez noter que, lors de la décision de republier un ouvrage ou de promouvoir les ressources existantes, nous utiliserons les mêmes critères que ceux dont nous nous servons pour déterminer s’il y a lieu de commander un nouveau travail, à savoir :

  • Est-ce que l’article présente des preuves probantes, repose sur de telles preuves ou y ajoute quelque chose?
  • Améliore-t-il notre capacité collective de mesurer non seulement d’où nous sommes partis, mais où nous allons, puis si les interventions politiques font une différence – positive ou négative?
  • Ces données servent-elles à faire porter les conseils politiques sur la façon de mettre en place des capacités communautaires DURABLES? S’agit-il plutôt d’améliorer la durabilité de capacités existantes? Nous devons être clairs pour les coûts et avantages de nos actions, même lorsqu’elles ne sont pas, ne devraient pas ou ne peuvent pas être parfaitement équilibrées. Notre but, toutefois, devrait toujours être d’améliorer notre capacité de payer les services que nous avons collectivement jugés nécessaires.
  • L’accent est-il mis sur une amélioration de l’autonomie (des personnes, collectivités, sous-régions et de la région dans son ensemble)? Ce n’est pas parvenir à l’autonomie, mais bien plutôt s’en approcher. Il s’agit d’aider les gens et les collectivités à maximiser leur capacité de contribuer à leur propre bien-être et à celui des autres.

 

2. Proposez un rapport

l’Institut des politiques du Nord a le plaisir de demander des propositions d’articles spécifiques devant répondre aux questions paraissant ci-dessous. Cette section sera mise à jour régulièrement; vous devriez donc la surveiller fréquemment.


Mesure

1) Est-ce que le Nord ontarien est avantagé ou désavantagé par les forces naturelles et géographiques, dont certaines sont immuables et d’autres muables?

Il faudrait traiter des facteurs suivants :

  • richesse en ressources naturelles;
  • distance des marchés;
  • tendances démographiques et de la migration;
  • accès aux communications, dont Internet;
  • géographie.

L’examen des effets des nouvelles technologies de l’information sur le Nord sera aussi un élément important de ce projet. La géographie pourrait ne pas être un obstacle aussi grave au développement économique et social à l’avenir que par le passé.

 

2) Est-ce que l’aliénation ou les désavantages que connaît le Nord ontarien sont comparables à ceux d’autres régions nordiques similaires?

Cette question devrait aider à évaluer la signification de tout désavantage du Nord ontatien et situer le tout dans le contexte. Le Nord ontarien devrait être vu sous deux angles lors des comparaisons. Le premier et le plus important tient au fait que c’est une région de l’Ontario étroitement liée au Sud ontarien et au reste du Canada. Le second tient au fait que c’est une région nordique comportant des problèmes et opportunités similaires à ceux d’autres parties nordiques sous d’autres compétences.

Voici des points potentiels à examiner :

  • Territoires du Nord-Ouest versus le Sud;
  • Nord de l’Alberta et de la Saskatchewan versus le Sud;
  • Nord du Québec versus le Sud;
  • Nord de la Norvège versus le Sud;
  • Nord de la Suède versus le Sud;
  • Alaska en rapport avec la zone continentale des É.-U.;
  • l’examen de la pertinence du Conseil de l’Arctique et de sa nouvelle ramification, le Conseil économique de l’Arctique, et ce, pour l’Ontario et ses régions nordiques.

 

Capacité communautaire

1) L’accès au programme dans le Nord ontarien est-il comparable à son accès dans le Sud ontarien?

Les comparaisons à faire devraient comprendre celles-ci, mais il peut certainement y en avoir d’autres :

  • financement et inscriptions universitaires en rapport avec la population et le Sud ontarien;
  • financement collégial en rapport avec les inscriptions et le Sud ontarien;
  • transport, y compris la construction et l’entretien des routes, par rapport au Sud ontarien;
  • tribunaux, y compris les juges, par rapport à la population et au Sud ontarien;
  • tailles des classes, des écoles primaires, par rapport au Sud ontarien;
  • capacité en matière de lits d’hôpitaux, par rapport au Sud ontarien;
  • infirmières par 1 000 habitants, par rapport au Sud ontarien;
  • médecins par 1 000 habitants, par rapport au Sud ontarien;
  • programmation pour les Premières Nations, par rapport à celle sous d’autres compétences et au Sud;
  • tout ce qui précède, comparativement à d’autres compétences canadiennes.

 

Autonomie

1) Comment le revenu perçu dans le Nord (par rapport à la population) se compare-t-il aux dépenses dans le Nord (par rapport à la population)?

Si plus de revenu est perçu par habitant que ce qui est dépensé par habitant dans le Nord, ou l’inverse, certaines conclusions devraient alors être tirées.

L’impôt minier, les droits de coupe de la Couronne, le crédit d’impôt pour les ressources naturelles et l’arrangement pertinent en matière de redevances qui sont d’une importance particulière pour le Nord devraient retenir particulièrement l’attention.

Cette étude devrait comprendre l’analyse des revenus et des dépenses des gouvernements fédéral comme provincial dans la région.

Elle devrait également contenir des comparaisons des finances des municipalités dans le Nord et de celles d’entités similaires du Sud, afin de déterminer si les municipalités du Nord sont avantagées ou désavantagées par rapport à leurs homologues du Sud.


2) Est-ce que la politique publique, et fédérale et provinciale, crée des obstacles au développement du Nord ontarien ou les favorise, ou engendre-t-elle des avantages directs pour la région?

Ce qui suit pourrait être examiné ou discuté :

  • politique commerciale;
  • politiques de gestion des ressources naturelles;
  • politiques liées aux Premières Nations;
  • politiques des communications et processus de réglementation connexes;
  • politique industrielle;
  • politique environnementale;
  • politique de l’éducation;
  • politique sociale;
  • politique de réglementation;
  • politique de transport;
  • autres.

 

Ce que devraient contenir vos propositions :

  • Un énoncé clair de votre approche pour la question en cause et pourquoi elle est égale, sinon supérieure, à d’autres options d’approches.
  • Une évaluation préliminaire des données disponibles pour étayer cette analyse, ou un énoncé de l’amélioration prévue de notre compréhension collective du problème, fondé sur des preuves, à la fin du travail.
  • Estimation de la durée de la réalisation du projet.
  • Identification de toute aide requise de la part de l’IPN ou de son personnel (assistance pour la recherche, achat de données, accès à un logiciel spécialisé ou à des outils analytiques, etc.).
  • Un énoncé de vos qualifications et de vos atouts (ou de ceux de votre équipe) pour le sujet en question (capacité de recherche, accès à des données spécialisées, accès à un logiciel spécialisé ou à des outils analytiques, etc.).
  • Un énoncé portant sur vos honoraires.

 

3. Écrivez pour Puces Politiques

Les Puces Politiques du public doivent être fondés sur des preuves, orientés vers la solution et facilement accessibles au lecteur moyen. L’Institut des politiques du nord utilisera trois types différents de Puces Politiques; éducation, conseils en matière de politiques et exemples de réussite.

Les Puces Politiques devraient ressembler à ceci:
•Indiquer le problème;
• Détailler ses conséquences avec les preuves et l'impact réel sur les personnes réelles;
• Présenter des solutions potentielles avec des preuves ou des fondements théoriques (et des citations informelles);
• Choisissez une solution à recommander comme la bonne, et expliquez pourquoi.


Les Puces Politiques éducatifs devraient ressembler à ceci:
•Indiquer le problème;
• Détailler les différentes positions;
• Souligner les forces et les faiblesses de tous les postes;
•Choisir un côté.


Les histoires de réussite devraient ressembler à ceci:
• Présenter une histoire qui met en lumière le succès ou de bonnes nouvelles dans le Nord;
• Fournir de l'information de base
• Discuter des développements actuels;
• Discuter de l'avenir du projet ou de l'organisation;
• Doit inclure des commentaires directs des personnes concernées.

Il est important de noter que l’IPN est un organisme de recherche non partisan. En conséquence, les Puces Politiques ne devraient pas attaquer un parti politique ou un politicien sans traiter avec tous les autres, et ne jamais se référer à un gouvernement en fonction de leur bande politique ou le nom de leur chef.

L’IPN se concentre sur le matériel basé sur des preuves. Les Puces Politiques doivent éviter les déclarations génériques "experts disent". Des citations appropriées doivent être fournies là où cela est nécessaire et le crédit doit toujours être donné aux mots, idées ou recherches d'un autre individu.

Soyez objectif et ne dites pas un côté de l'histoire. Utilisez au moins deux côtés; Trois ou plus si possible.